Accueil TechnologiesRaspberry Pi Présentation du Raspberry Pi – Partie 1

Présentation du Raspberry Pi – Partie 1

par Jérémy PASTOURET

Mise à jour le 14/03/2018 – Ajout du Raspberry Pi 3 B+

Cela fait un long moment que j’avais envie de vous parler du Raspberry Pi. En effet, je suis hyper fan de ce mini ordinateur, c’est une innovation technologique à moindre coût. J’en parle très souvent dans mon entourage et je m’en sers régulièrement dans des domaines divers et variés.

Je compte vous faire une série d’articles sur les projets pour lesquels je l’ai utilisé. Mais avant de me lancer, je dois mettre tout le monde au même niveau et vous présenter ce formidable outil qu’est le Raspberry Pi. Et j’espère qu’après avoir lu tous mes articles vous vous y mettrez vous aussi avec autant d’engouement que moi.

Dans ce premier article, je vais répondre à toutes vos questions. A quoi est-ce que ça ressemble ? Quelle est son histoire ? Que contient t-il ? A quoi peux t-il servir ? (c’est la partie bonus). On terminera par la manière de s’en procurer un et surtout par son prix. Je vous listerai les différents liens d’articles à acheter pour se lancer dans cette incroyable aventure. Et puis sachez que je ne vous laisserai pas tout seul. Si vous avez peur de ne pas trouver d’inspiration, vous pourrez bientôt consulter quelques articles présentant mes projets/installations sur le Raspberry Pi.

Vous êtes prêts ? Prenez une bonne inspiration, une boisson rafraîchissante et installez-vous confortablement afin de découvrir avec émerveillement à quoi sert le Raspberry Pi.

A quoi ressemble-t-il ?

Je vous vois venir, vous allez vous dire que c’est un truc de Geek. Il faut être un pro de l’informatique, un super Geek ou carrément un Nerd, un gars qui gère l’électronique… et vous avez probablement cette image en tête :

Nerds

Je vous rassure : je ne suis pas comme ça. Et puis en informatique, dire qu’on code avec les pieds n’est pas vraiment une expression valorisante. De plus, les concepteurs du Raspberry Pi ont souhaité que cet outil soit accessible à tout le monde mais je vous en dirai plus dans la partie suivante qui détaille l’histoire de cet appareil.

Revenons maintenant à notre photo du Raspberry Pi : une brève description s’impose. On peut constater qu’il ressemble à une petite carte électronique, comme on en trouve parfois dans certaines peluches. Sa taille correspond à celle d’une carte bancaire, ce qui permet donc de se balader partout avec cet outil. Il est léger mais fragile lorsqu’il est « nu », c’est pour cela qu’il faut aussi rajouter un boitier pour le protéger – pour une modique somme 5€. L’appareil lui même vaut 35€… mais je reviendrai là-dessus à la fin de cet article.

A première vue, on remarque qu’il y a des ports USB, un entrée Ethernet, une sortie audio de type Jack, une sortie HDMI et une entrée micro-usb – que l’on peut trouver sur nos portables pour les recharger.

Si vous voulez obtenir davantage de détails, plus visuels que textuels, je vous conseille une vidéo que j’ai réalisée il y a deux ans quand j’ai reçu mon premier Raspberry Pi.

Si vous venez de regarder la vidéo, vous devriez donc avoir compris comment ça marche. Mais je vais poursuivre l’article en apportant de nouvelles informations, car au moment ou j’ai créé la vidéo il n’existait que deux sortes de Raspberry Pi. Mais aujourd’hui on en dénombre 5 qui ont des capacités différentes.

Quelle est son histoire ?

Un peu d’histoire nous fera du bien, car il est important de connaître le passé pour comprendre le présent ! (oui, je suis très en forme au moment où j’écris ces lignes). L’aventure Raspberry Pi débute en 2006 avec quelques prototypes réalisés par The Raspberry Pi Foundation dont l’objetif est d’encourager la jeunesse à programmer. En 2012, la fondation décide de vendre ses dix premiers prototypes, dont elle avait auparavant fait une démonstration au public. Elle les met en vente sur Ebay, une carte représentant un coût de 220£… finalement, les gains s’élèveront à 16 000£. Ce qui représente donc une grosse réussite pour la fondation. Apparemment la carte possédant le numéro de série 01 fut achetée pour la modique somme de 3 500£ ; je vous indique ça pour vous montrer que c’était plutôt impressionnant à l’époque (il y a 4 ans).

Son but restant le même, la fondation décide alors de fabriquer en série ce mini-ordinateur, et de le vendre à faible coût pour que n’importe qui sur la planète puisse apprendre à développer sur un ordinateur. Les premières personnes du public ciblé achetèrent leur premier Raspberry Pi en février 2012. J’ai galéré à en avoir un, et j’ai dû attendre la deuxième fournée 😀. On dénombre désormais plus de 8 millions d’unités vendues par la fondation.

Pendant cette période, les membres de la fondation développèrent 5 Raspberry Pi. Le modèle A fut le premier puis il y eut le modèle B, avant la sortie du modèle Pi 2, beaucoup plus puissant que les précédents.

Raspberry Pi Zéro

Puis ils ont créé une petite surprise : le modèle Zéro qui possède les même caractéristiques que le modèle A/B, sauf qu’il est tout petit. Vous pouvez d’ailleurs le constater sur la photo ci dessus. En plus, il vaut seulement 5$, ce qui est tout simplement incroyable.

Le petit dernier est la version Pi 3 B+, qui inclut de meilleures performances et une meilleure gestion thermique que les cartes précédentes.

Voici un petit diaporama des différentes versions du Raspberry Pi :

Que contient-il ?

Je vous propose un petit tableau comparatif. Vous y découvrirez les différences entre les versions successives du Raspberry Pi, et ce qui se trouve à l’intérieur du moteur.

Pi A Pi B Pi Zéro Pi  2 Pi  3 Pi 3 B+
Prix de lancement 25$ US 35$ US 5$ US 35$ US 35$ US 35$ US
Date de lancement févr-13 juil-14 nov-15 févr-15 févr-16 14-mars-18
Puce Broadcom BCM2835 Broadcom BCM283670 Broadcom BCM2837
CPU 700 MHz ARM1176JZF-S core 1 GHz ARM1176JZF-S core (ARM11) 900 Mhz quadricœur ARM Cortex-A7 1,2 GHz quadricœur ARM Cortex-A53 1,4 GHz quadricœur ARM Cortex-A53
GPU Broadcom VideoCore IV71, OpenGL ES 2.0, MPEG-2 et VC-1 (avec licence), 1080p30 h.264/MPEG-4 AVC high-profile decodeur et encodeur
Mémoire (SDRAM) 256 Mo 512 Mo 1Go 1Go 1Go
Nombre de port(s) USB 1 2 1 Micro-usb 4
Sorties vidéos HDMI et Composite Mini HDMI HDMI et Composite
Sorties audio stéréo Jack 3,5 mm et sur prise HDMI Mini HDMI stéréo Jack 3,5 mm,  prise HDMI et Composite
Stockage SD / MMC Micro SD
Entrée Réseaux Non Ethernet Non Ethernet Ethernet, Wifi, Bluetooth(4.1)) Ethernet (Gigabit), Wifi (2.4GHz-5GHz), Bluetooth(4.2)
Périphériques bas niveau 8 GPIO 17 GPIO
Puissance nominale 1.5W 3.5W 0.8W 4W
Source d’alimentation 5 volt via Micro Usb ou GPIO
Dimensions 85,60 mm × 53,98 mm

× 17 mm

65 mm × 30 mm 

× 5 mm

85,60 mm × 53,98 mm 

× 17 mm

Poids 45 g 9 g 45 g
Systèmes d’exploitation Debian GNU/Linux, Raspbian OS, 

Fedora, Arch Linux ARM1, RISC OS, FreeBSD, 

Plan 9, Kali Linux

idem modèle 1 + Snappy Ubuntu Core82, Windows 10 IoT

Ce tableau doit être parlant pour ceux qui connaissent bien le matos présent dans leur ordinateur. J’ai indiqué les termes importants en bleu, surtout pour pouvoir comparer entre les différentes versions.

Vous l’aurez bien compris, la dernière version est la plus puissante. Et malgré sa petite taille, y en a sous le capot. En résumé, ce petit ordinateur possède 1Go de RAM ; nos anciennes grosses machines possédaient ce genre de mémoire. Il contient aussi 4 cœurs pour le processeur. Certains PC (maintenant bas de gamme) en possèdent encore. On y trouve aussi 4 ports USB, mais il est possible augmenter ce nombre si on investit dans un Hub USB. J’en parlerai un peu plus tard. De plus, une sortie HDMI permet de voir sur n’importe quel écran ce qu’affiche le Raspberry Pi. Un lecteur de carte micro SD fait également office de disque dur pour le mini-PC. Et pour finir, l’alimentation se fait par micro-USB (c’est le même câble qui charge vos téléphones portables).

Crazy

J’espère ne pas vous avoir perdu ; je suis conscient que cela fait beaucoup de choses à intégrer. Si certains termes ne vous disent rien c’est tout à fait normal, donc posez-moi toutes vos questions et j’y répondrai avec plaisir.

Je vous propose de finir l’article maintenant car il est plutôt long, je dois l’avouer. Vous retrouverez la suite des informations dans un prochaine publication. Par exemple, quel système d’exploitation peut-on installer sur ce mini-PC (avec des illustrations) ? A quoi peut-il nous servir ? Et surtout, combien ça coûte et comment en obtenir un ?  Vous aurez toutes ces informations dans cet article.

Vous pourriez aussi aimer

7 commentaires

Raphael 15 août 2016 - 7 h 43 min

J’ai peut etre mal compris ton tableau des caracteristiques, mais pour le Pi2, tout me semble fantaisiste : 1 pour mini USB (faux: il y a plusieurs ports USB), pas d’entree reseau (alors qu’il y a un RJ45), …

Répondre
Jérémy PASTOURET 15 août 2016 - 15 h 03 min

Effectivement, merci de nous avoir signalé l’erreur. C’est corrigé !

Répondre
Hexa 11 octobre 2016 - 15 h 17 min

Bonjour,

merci pour la vulgarisation, c’est important de rendre la connaissance accessibles à tous.

Je vais reprendre 2-3 éléments sur lesquels j’ai tiqué:

« En plus, il vaut seulement 5$, ce qui est tout simplement incroyable. » la valeur est subjective, le prix, non.

Dans le tableau, « puissance nominale » n’est pas compatible avec des mA. Et les valeurs me surprennent un peu puisqu’on recommande une alimentation 2A pour le Pi3 il me semble. C’est la consommation tous périphériques OFF?

Enfin, qu’est-on censé comprendre à la phrase:
« Il contient aussi 4 cœurs pour le processeur. Certains PC (maintenant bas de gamme) en possèdent encore »
J’ai beau la tourner dans tous les sens je n’arrive pas à être d’accord. Les PC possèdent encore des processeurs et les processeurs disposent encore de cœurs (heureusement!). Et si 4 cœurs n’est plus si surprenant « maintenant », ça ne suffit pas à classer un processeur dans la catégorie « bas de gamme ».

Bonne continuation!

Hexa

Répondre
Jérémy PASTOURET 12 octobre 2016 - 16 h 43 min

Bonjour Hexa,

tout d’abord, merci pour tes retours, cela nous aide beaucoup à améliorer le blog et à diffuser des informations de meilleure qualité.

Pour ton premier point, j’ai voulu exprimer le fait que cette carte a un coût faible, et que c’est donc un bon moyen de se lancer à peu de frais. Mais nous sommes d’accord, la valeur est subjective. Je vais donc le préciser dans l’article.

Concernant le tableau, je dois avouer que je me suis appuyé sur un tableau Wikipedia. Pour la puissance nominale, j’ai passé les valeurs en Watt. Pour l’alimentation, après plusieurs recherches sur internet, je suis tombé sur la valeur 2.5A. Et je ne sais pas si les valeurs citées par Wikipedia correspondent à une consommation périphériques OFF.

Pour la dernière partie, je suis tout à fait d’accord avec toi, je vais corriger ça. De mémoire, je voulais parler de la fréquence qui est plutôt basse, mais je ne l’ai pas précisé et je suis resté sur les cœurs. Je vais aussi le mettre à jour dans la journée.

Répondre
Nehkaa 11 octobre 2016 - 21 h 47 min

Merci jeremy pour cette video tres bien faite.
Je souhaiterais franchir le cap pour l achat d un rasbperry.
Par contre me conseil tu le pi zero ou le pi 3.?
Je crois que l on peut aussi l utiliser en tant que tuner tv pour avoir les chaines payantes. Est ce vrai?

Répondre
Jérémy PASTOURET 12 octobre 2016 - 16 h 44 min

Bonjour Nehkaa,

tout d’abord, merci pour ton commentaire, cela nous aide beaucoup et fait vivre le blog.

Pour ta première question je t’invite vraiment à franchir le pas si tu as envie de bidouiller et d’apprendre plein de nouvelles choses. C’est le but du Raspberry Pi : permettre à tout le monde de se lancer avec un faible coût.

Pour ta seconde question, je te conseille sans hésiter le Raspberry Pi 3 qui te permettra de faire beaucoup de choses, et surtout d’être peu limité comparé au Pi Zéro. Pour moi, Pi zéro est utile quand on a fini son prototype sur Rasperry Pi ou si on a pas mal d’expérience.

Et pour ta dernière question : oui, on peut l’utiliser en tant que tuner TV mais je n’ai pas trouvé pour les chaines payantes. Je suis tombé sur cet article :
http://influence-pc.fr/16-08-2014-transformer-un-raspberry-pi-en-tuner-tnt-jai-essaye

Peut être que je ferai un tuto sur cette thématique à l’occassion. J’espère que mes réponses t’auront aidé. Si ce n’est pas le cas, tu peux me renvoyer d’autres commentaires.

Répondre
Nehkaa 12 octobre 2016 - 17 h 07 min

Oui ca y est je me suis decider je vais men acheter un. Tu pourrais me conseiller un site fiable.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.