Accueil Développement durable 5 ateliers pour occuper vos enfants en recyclant des objets du quotidien

5 ateliers pour occuper vos enfants en recyclant des objets du quotidien

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Parent épuisé ? Ces projets low-tech viennent à votre rescousse

Avis aux parents coincés en tête à tête avec leur progéniture… écoles, collèges et lycées ont fermé depuis maintenant une semaine. Ils resteront portes closes au mieux jusqu’au 26 avril, au pire jusqu’au 3 mai – sous réserve que la situation sanitaire n’empire pas. Il faut donc trouver des moyens d’occuper vos charmants enfants ! Une équation particulièrement tordue qui prend en compte :

  • la taille du domicile avec ou sans un jardin (+ point bonus pour un balcon / un parc à proximité)
  • la tendance peu, moyennement ou très prononcée des mômes à grimper aux rideaux
  • le degré de compréhension du big boss sur une échelle de zéro à dix
  • les heures de sommeil manquantes, à multiplier par le nombre de membres de la famille…

On le sait, ce n’est pas l’envie qui vous manque de les coller devant la télévision une bonne fois pour toutes. Mais vous pouvez faire mieux que ça, allons. Que ferait MacGyver s’il était à votre place ? Un chewing-gum, trois bidons d’essence et un tournevis…. et voilà des heures de jeu en perspective pour vos enfants.

C’est l’occasion de découvrir tout le potentiel de la low-tech pour occuper vos marmots et (pré)ados. A la croisée de la technologie, du recyclage, du bricolage et de l’écologie, vous allez leur permettre :

  • de lâcher leur console
  • de se sensibiliser aux problématiques écologiques
  • d’apprendre à se servir d’outils de bricolage (et ça, c’est tellement plus utile que ce fichu exercice de math)
  • de construire quelque chose d’utile de leurs mains

Prenez votre courage à deux mains, rassemblez un peu de matériel et soufflez un grand coup : ces quelques projets pourraient bien sauver votre journée.

Vos enfants sont aspirants journalistes : recyclez vos claviers

A la maison ou au boulot, il n’est pas rare de tomber sur un vieux clavier qui prend la poussière. Parfois si obsolète qu’il est doté d’un port supporté uniquement par d’anciennes unités centrales.

Port clavier PS-2
Vestiges d’une ère disparue…

La bonne nouvelle : il peut resservir facilement (et sans danger) pour occuper vos enfants. Pour une fois qu’on les autorise à démantibuler les touches ! Une fois ces pièces antiques récupérées, lancez-vous gaiement dans l’un des petits projets design et collaboratifs présentés ci-dessous. Bonus : vos enfants ne le savent pas encore, mais ils sont en train de préparer les cadeaux de Noël que vous offrirez aux membres de votre famille…

Mignon ou provocateur : un message à faire passer ?

Recyclage clavier
Visuel : PublicDomainPictures

Une fois les touches de clavier récupérées, il faut simplement les nettoyer. Ensuite, la présence d’un adulte est requise pour percer les touches et scier leur base (sauf si vous voulez pimenter votre journée par une visite aux urgences). Par la suite, les enfants sont autonomes et peuvent composer les créations de leur choix :

  • Un bijou à message : tout est permis ! Du « je t’aime papa » à quelque chose de moins… conventionnel 😉 c’est un excellent moyen de s’exprimer…
  • Même principe, présentation différente : assembler les lettres, les coller sur du papier et encadrer le tout. Là encore, faites-vous plaisir !
  • Un Scrabble recomposé (prévoyez un temps supplémentaire pour la création du plateau de jeu). Voici le nombre de touches nécessaires à rassembler en fonction de la langue utilisée pour le jeu.

En bref :

  • 💪 Implication parentale nécessaire : moyenne à élevée. Quelques aptitudes au bricolage sont requises.
  • 👶 👧 Age du public concerné : pas trop jeune, car les touches de clavier ne se mangent pas / ne se fourrent pas dans le nez.
  • 🏆 Temps de tranquillité gagné : demande quand même un minimum d’implication et de surveillance.
  • 🌼 Niveau d’éco-sensibilisation : modéré. Intéressant pour montrer qu’avec un peu de bonne volonté, rien ne se perd et tout se transforme !

Futurs décorateurs d’intérieur : recyclez vos ampoules

Ampoule terrarium
Photo : Nathália Rosa

Des envies d’air frais ? Normal, l’atmosphère de votre logement est devenue beaucoup plus lourde depuis quelques jours. C’est le problème quand on mijote tous ensemble (à cause d’un confinement par exemple). La solution : agrandir votre parc de plantes vertes. Saviez-vous que certaines succulentes sont aussi dépolluantes ?

L’occasion rêvée de mettre vos enfants à contribution. Proposez-leur de fabriquer des terrariums « trop stylés ! » en réutilisant de vieilles ampoules usagées. Cet atelier se déroule en 2 étapes. La première consiste à retirer les parties en métal et le filament de l’ampoule : attention à la casse ! Prévoyez des protection pour les doigts et les yeux, et un bac pour récolter les petits éclats de verre. La seconde est beaucoup plus pépère et s’apparente à du jardinage en miniature.

En bref :

  • 💪 Implication parentale nécessaire : assez intense. Matériel de bricolage & jardinage à prévoir en amont.
  • 👶 👧 Age du public concerné : à partir de 7 ans et +, requiert des manipulations assez précises.
  • 🏆 Temps de tranquillité gagné : pas beaucoup… mais au moins vous aurez verdi votre intérieur.
  • 🌼 Niveau d’éco-sensibilisation : l’aspect recyclage s’enrichit d’une dimension jardinage à moyen / long terme (en fonction de la tolérance des plantes choisies aux oublis d’arrosage…)

Cinéphiles : recyclez vos vieux smartphones

Recyclage et low-tech
Photo : Hal Gatewood

Première étape : partez en quête de vos anciens téléphones. Ceux que vous avez joyeusement troqués contre le dernier smartphone à la mode… avant de regretter la résistance de leur batterie. Ils serviront de matière première pour réaliser les deux projets ci-dessous. Aucun ne vous tente ? Ne renvoyez pas ces appareils dans le Placard de l’Oubli : offrez-leur une seconde vie.

La magie d’un hologramme low-tech

Pour cette création, du simple matériel de bureau suffit. L’objectif : réaliser une pyramide en plastique, qui servira de révélateur pour l’hologramme. Ce projet n’est pas très long, mais il peut être effectué en toute autonomie par vos enfants. Compte tenu des ressources (très basiques) nécessaires, le résultat est assez bluffant. Avec un peu de chance, vos mômes écumeront ensuite YouTube à la recherche de vidéos d’hologrammes à tester… et vous offriront une paix royale.

Un vidéoprojecteur à bas coût

Second petit projet sans prise de tête : proposez à vos enfants de créer leur propre vidéoprojecteur à l’aide d’une simple boîte à chaussures. Si vous ne voulez prendre aucun risque, restez dans les parages pour la partie découpage au cutter.

En bref, pour ces 2 ateliers :

  • 💪 Implication parentale nécessaire : minimale.
  • 👶 👧 Age du public concerné : demande de savoir tenir une paire de ciseaux / utiliser une règle / découper au cutter. Éventuellement susceptible d’intéresser quelques ados blasés.
  • 🏆 Temps de tranquillité gagné : variable (de 30 à 90 minutes), en fonction du temps passé à regarder des vidéos ensuite.
  • 🌼 Niveau d’éco-sensibilisation : tout dépend si vous avez réussi à retrouver un vieux téléphone…

Jardiniers en herbe : construisez un point d’eau autonome avec des matériaux de récup’

Point d'eau low-tech
Photo : Svetlana Gumerova

Un atelier en extérieur pour respirer un peu, ça vous tente ? Ce dernier projet est entièrement réalisé à partir de matériaux de récupération. En construisant ce point d’eau autonome, vous sensibilisez vos enfants à la préservation de l’eau. De quoi faire passer le message en toute sérénité – ça vous changera des disputes à chaque fois qu’ils se brossent les dents sans refermer le robinet. En période de Covid, c’est aussi l’occasion de leur rappeler qu’il faut se laver les mains régulièrement. Tout bénef’ !

En bref :

  • 💪 Implication parentale nécessaire : intensive. N’espérez pas télétravailler en même temps.
  • 👶 👧 Age du public concerné : un projet à réaliser avec les plus grand·es. Une fois installé, même les petits peuvent s’en servir.
  • 🏆 Temps de tranquillité gagné : faible – sauf si le projet est réalisé par des ados. Le temps de réalisation indiqué (pour un adulte) est de 2h.
  • 🌼 Niveau d’éco-sensibilisation : élevé, grâce aux matériaux de récupération et la réflexion sur notre consommation d’eau au quotidien.

Prêt·e à profiter de quelques minutes de tranquillité ?

Photo de couverture : Allen Taylor

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.