Logo des Enovateurs
L’AMAP : un panier hebdomadaire de légumes bio & locaux

L’AMAP : un panier hebdomadaire de légumes bio & locaux

Il y a quelques jours, j’ai publié un article qui racontait comment nous nous sommes tournés vers l’AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) de notre commune. Je vous propose donc de commencer par cette publication. Et si vous connaissez déjà l’histoire, vous allez maintenant découvrir le fonctionnement concret d’une AMAP.

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

Une AMAP, c’est d’abord la rencontre entre un producteur et des consommateurs. Je dis un producteur mais il peut y en avoir plusieurs, en fonction de leur activité et des produits proposés : légumes et fruits bien sûr, mais aussi œufs, pain, fromages, ou miel. Cette liste n’est pas exhaustive, elle dépend bien évidemment des différentes AMAP.

Légumes

Les partenaires sont liés par un contrat, généralement pour une durée de six mois. Ce qui correspond tout simplement aux saisons : le printemps et l’été, puis l’automne et l’hiver. Ainsi le producteur :

  • s’engage à livrer chaque semaine une certaine quantité de produits frais (le fameux panier dans le cas des fruits et légumes).
  • adopte des méthodes de production respectueuses de l’environnement : une agriculture biologique, des produits saisonniers.
  • communique sur le travail dans son exploitation, et ce en toute transparence.

Et les consommateurs :

  • s’engagent à payer leurs paniers à l’avance pour toute la saison, partageant ainsi les risques (climatiques, par exemple) éventuels avec le producteur.
  • acceptent des légumes qui ne sont pas « parfaits » comme ceux proposés en grande distribution : tâches, formes incongrues et escargots dans la salade font partie du jeu.
  • viennent sans faute récupérer leurs produits au lieu et au moment convenu, ou s’organisent pour qu’une autre personne le fasse à leur place en cas d’empêchement.

Et concrètement, comment ça se passe ?

Lors de la fête des associations, qui a lieu début septembre dans notre commune, nous sommes tombés sur le stand de l’AMAP. Deux bénévoles ont pris le temps de nous expliquer le fonctionnement de l’association, puis nous ont proposé de passer sur le lieu de distribution le lundi suivant. L’AMAP propose en effet un « panier d’essai » pour les nouveaux arrivants. Ce qui permet de mieux se rendre compte des quantités distribuées chaque semaine, et de se faire une idée des variétés de légumes proposées.

Nous avons donc opté pour le demi-panier. Et bien nous en a pris, car c’est largement suffisant pour un couple sans enfants. Avec la quantité de légumes fournis, nous avons pile de quoi cuisiner pour toute la semaine. Son prix : 14€.

Puisque ce premier panier nous a bien plu, rendez-vous est pris chaque semaine. Nous arrivons en fin de saison : nous payons donc en avance uniquement les paniers du mois d’octobre. Nous renouvellerons notre engagement pour six mois en novembre. Il faut compter en plus l’adhésion à l’association, pour la modique somme de 6€ par an.

Que trouve-t-on dans le panier ?

Puisqu’une image vaut mille mots, voici une photo du panier que nous avons récupéré lors de notre 2e semaine à l’AMAP :

Panier de l'AMAP

Au menu : des légumes bio, variés et de saison. Pas mal, toutes ces jolies couleurs : ça donne envie de cuisiner, non ?

Il y a maintenant un mois que nous avons adhéré à l’association. Au fil des paniers, nous avons retrouvé plusieurs sortes de légumes. De l’ail, des oignons, des tomates, des poivrons, des herbes aromatiques (du persil et différentes sortes de basilic) et plusieurs sortes de courges (butternut, potiron, potimarron). Les carottes ont été remplacées par des radis, les courgettes par des pommes de terre. Puis le fenouil a fait son apparition. Occasionnellement, quelques fruits viennent compléter le panier.

Notre bilan :

Nous sommes vraiment contents d’avoir adhéré à l’AMAP. Les produits proposés sont frais, bios, et nous savons qu’ils poussent près de chez nous. Pas d’avion ou de paquebot dans l’équation, et on peut même saluer le producteur.

Les bénévoles sont toujours au rendez-vous, avec le sourire. Et même si la file d’attente s’étire, pas de signes d’impatience. C’est justement l’occasion d’échanger avec son voisin, dans une atmosphère sympathique.

Le lendemain, nous recevons deux recettes par mail. C’est l’une des bénévoles de l’association qui les envoie : ça nous donne de bonnes idées pour cuisiner. Eh oui, le principal effet secondaire de l’AMAP, c’est qu’on passe davantage de temps devant les fourneaux. Mais croyez-moi, ça vaut vraiment le coup.

On termine sur quelques beaux produits, que j’ai eu envie de prendre en photo au fil des paniers :

Si cet article vous a donné envie de tenter l’aventure, vous pouvez consulter l’annuaire national en ligne pour trouver une AMAP proche de chez vous. Sur ce, bonne dégustation !

Louise PASTOURET
Louise PASTOURET
Un numérique accessible à tout·es qui n'épuise pas les ressources de la planète : un enjeu d'avenir sur lequel nous pouvons agir dès à présent. Ma mission : trouver les initiatives responsables, éthiques et inclusives qui font bouger les choses dans le bon sens.

Commentaires

  • Vanessa Pesades

    2017-10-14 19:11

    Je suis aussi dans un AMAP et je suis toujours sidérée du nombre de personnes qui ne savent pas ce que c’est. Pourtant il y en a pas mal en Belgique… J’étais donc ravie de découvrir votre article et votre blog par la même occasion.

    • Louise PASTOURET

      2017-10-17 09:24

      Eh oui, il y a encore du chemin à faire… ça ne fait pas longtemps qu’on est adhérents mais ça nous a tellement plu qu’on n’a pas attendu pour en parler 🙂

  • Laurence Serre-Combe

    2017-11-15 09:10

    Belle idée de présentation en pétales de fleurs pour ces radis au coeur rose. En plus ils sont excellents, ces radis de notre agriculteur préféré, Rémy de l’Amap de Miramas!
    .. Félicitations pour votre site internet, au passage!

    • Louise PASTOURET

      2017-11-15 13:35

      Bonjour Laurence, merci pour votre sympathique commentaire 🙂 C’est vrai que les légumes de Rémy sont excellents. L’AMAP nous a donné l’occasion de goûter aux légumes que l’on a tendance à bouder habituellement : radis noir, blettes, courges… au final, ce sont de belles découvertes !

Ecrire un commentaire

Sobriété

Pour aller plus loin

Découvrez nos tutos !

Les Enovateurs

Rejoignez notre communauté de lecteurs

Retrouvez-nous aussi sur

linkedin