Oh My Zsh – guide complet : intégration de plugins

Maintenant que nous avons abordé la partie fun d’Oh My Zsh, avec la personnalisation du terminal, passons à l’installation des plugins. Il s’agit d’une fonctionnalité forte d’Oh My Zsh.

Les plugins d’Oh My Zsh disponibles

Les contributeurs de l’outil Oh My Zsh ont mis à disposition un Wiki répertoriant les plugins existants avec leurs usages. Pour découvrir les plugins pré-installés, lancez cette commande :

ls ~/.oh-my-zsh/plugins

Le résultat obtenu est le suivant :

Comme vous pouvez le constater, il y en a un certain nombre. La communauté a conscience qu’en tant qu’administrateur serveur, réseau, développeur, devOps (etc…), nous n’avons pas besoin de tout. C’est la raison pour laquelle il faut modifier la configuration pour activer/désactiver un ou plusieurs plugin(s).

Activer / désactiver des plugins sur Oh my Zsh

Il faut éditer le fichier .zshrc en exécutant la commande suivante :

nano ~/.zshrc

En descendant dans le fichier, vous allez tomber sur un paramètre qui se nomme plugins. Ce paramètre fonctionne de cette façon :

plugins=( <nom_plugin> <nom2_plugin> <nomx_plugin> )

Vous l’aurez compris, le programme attend une liste de noms de plugins. Pour désactiver un plugin, il suffit simplement de ne plus le mentionner dans la liste. Je vous propose de partir sur un exemple simple : nous allons activer les plugins git et encode64.

Enregistrez et lancez une nouvelle console.

Lire la documentation d’un plugin

Pour savoir comment fonctionne un plugin, il faut se rendre sur cette page et cliquer sur le nom du plugin qui vous intéresse. Pour ceux qui l’ignorent, encode64 permet d’encoder en base 64 des caractères et decode64 permet de décoder une chaîne. Si vous souhaitez en savoir plus sur cet encodage, lisez cette page.

La plupart du temps, vous trouverez dans le wiki un petit tableau résumant la commande utilisable et ce qu’elle fait.

Dans notre cas, nous pouvons tenter les commandes encode64 et decode64.

Concernant le plugin GIT, il réalise beaucoup de choses : je vous invite à lire cette page avant de l’utiliser.

Conclusion

Vous savez désormais comment activer des plugins. Actuellement, je n’ai pas encore assez de recul pour vous proposer un top 10 des meilleurs plugins sur Oh My Zsh. Cependant, vous pouvez m’aider en notant vos préférés en commentaire. Et comme d’habitude, si vous rencontrez des problèmes, les commentaires sont faits pour ça.

Articles Similaires

GitHub Actions – Construire, tester et déployer sans effort (CI/CD)

Filtres mails : automatisez certaines actions et simplifiez vous la vie

PHP CodeSniffer – l’outil ultime pour valider et corriger votre code PHP