Thomas Pesquet en BD par Marion Montaigne

Je viens tout juste de terminer – ou plutôt de dévorer – une bande dessinée ; grâce à elle j’ai encore la tête dans les étoiles. Et pour cause : la dernière création de Marion Montaigne nous parle de fusées, de NASA, de Station Spatiale Internationale… à travers le regard de Thomas Pesquet. Cet astronaute français, devenu célèbre, a même été qualifié de « héros » dans la presse à son retour sur Terre en juin 2017. Pourtant, c’est toute une vie au service d’une passion dévorante que l’on découvre en bande dessinée. Celle d’un gamin jouant dans une navette spatiale en carton, devenu en novembre 2016 le dixième français à se rendre dans l’espace.

Ainsi, grâce à Marion Montaigne, on voyage sans bouger du canapé : de l’Allemagne aux Etats-Unis, de la Russie au Kazakhstan, dans un tour d’horizon des hauts lieux de la conquête spatiale.

Grandeur et misère des astronautes

Qui n’a pas eu un jour le rêve de se rapprocher des astres ? Sauf qu’en découvrant le parcours de Thomas Pesquet, il faut se rendre à l’évidence : l’excellence dans tous les domaines semble à peine suffire tant les missions dans l’espace sont exigeantes. Pour survivre six mois dans un environnement aussi hostile, il faut accumuler une quantité colossale de connaissances… pour parer à toute éventualité. S’il y a un problème là-haut, personne ne viendra vous aider !

Mais un cerveau brillant ne suffit pas : une forme physique éblouissante est indispensable. Non seulement parce que les astronautes doivent supporter la pression, la vitesse et l’impesanteur ; mais aussi parce qu’ils servent de cobayes pour diverses expériences médicales réalisées dans l’espace.

Dans cette bande dessinée, on découvre donc le quotidien des astronautes. Dans toute leur gloire, mais aussi confrontés aux petits tracas du quotidien. Manger, laver son linge ou aller aux toilettes : autant d’activités banales qui se transforment en casse-tête dès qu’on prend de l’altitude.

Making-of

Marion Montaigne n’en est pas à son premier essai dans le domaine scientifique, puisqu’elle s’est fait connaître par sa série Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même). J’en avais parlé sur le blog il y a quelques mois, en fan fébrile qui achète ses bandes dessinées le jour de leur sortie. Dès que j’ai appris qu’elle avait réalisé cette BD sur Thomas Pesquet, j’ai foncé à la librairie la plus proche. Et je n’ai pas été déçue : avec ses 200 pages de découvertes et de frissons, ce reportage humoristique illustré vaut vraiment le détour.

Au fil des pages, on prend conscience du travail impressionnant réalisé par l’auteure, qui a mené une véritable enquête. Elle s’est entretenue à de nombreuses reprises avec Thomas Pesquet et son entourage, et l’a suivi lors de ses déplacements à l’international.

Vous voulez en savoir plus ? Ecoutez cette interview de Marion Montaigne sur France Culture, bourrée d’anecdotes vraiment intéressantes.

 

Pour info, les GIFs qui illustrent cet article ont justement été créés par Marion Montaigne et sont extraits de sa série Tu mourras moins bête, diffusée sur Arte.

Bref, en ce début de semaine maussade, je n’ai qu’un conseil à vous donner : foncez chez votre libraire adoré et achetez cette chouette BD. Voici la fiche de l’ouvrage sur le site de l’éditeur : vous y trouverez toutes les infos pratiques. Comptez 22€50 pour un beau voyage dans les étoiles.

Bon séjour dans l’espace, et à bientôt !

 

Articles Similaires

The Greener Good publie son guide des bons plans écolos de Lyon

Calibre – Le meilleur outil pour gérer vos livres électroniques (e-book)

Lire pendant le confinement : ouvrages gratuits à portée de clic