Accueil Développement durable Bicarbonate & vinaigre blanc : duo écolo à adopter dès la rentrée
Bicarbonate de soude et vinaigre blanc

Bicarbonate & vinaigre blanc : duo écolo à adopter dès la rentrée

par Louise PASTOURET

Lundi, c’est Fée du logis !

La rentrée approche dangereusement et avouons-le : nous sommes tous complètement fauchés. Eh oui, les vacances, ça coûte cher. Dès septembre (en plus des impôts) il faudra renouveler la carte de bus, les fournitures et l’inscription au club de sport / dessin / aquaponey.

J’avais donc envie de vous présenter deux produits tout doux pour votre porte-monnaie. Il s’agit du bicarbonate de soude (ou de sodium) et du vinaigre blanc. Grâce à ce duo de choc, votre budget ménage restera au beau fixe, et notre environnement aussi ! En effet, tous deux sont sans danger pour vous, vos plantes et vos animaux.

Petit récapitulatif de leurs usages :

 

Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude

Cette poudre blanche se trouve facilement dans de nombreux commerces, et peut servir aussi bien pour votre hygiène personnelle que pour nettoyer votre logis.

Son prix ? A titre d’exemple, j’ai acheté un sachet de 1kg en magasin bio pour la modique somme de 3€50.

En voici quelques usages pratiques :

  • il remplace le dentifrice de temps en temps, pour blanchir vos dents
  • il soulage les aphtes et les brûlures d’estomac
  • le bicarbonate nettoie votre maison du sol au plafond… ou presque
  • il protège votre jardin des parasites et prolonge la vie des fleurs en vase
  • il remplace la levure en cuisine pour faire lever vos gâteaux, et rend les légumes plus digestes.

De mon côté, je me sers essentiellement du bicarbonate technique pour le ménage. Mais vous pouvez aussi utiliser du bicarbonate de soude alimentaire dans vos préparations culinaires. Pour une liste exhaustive des usages de cette poudre magique, je vous invite à découvrir cet article (pour le ménage) et celui-ci (pour la cuisine).

 

La potion pour le ménage

Je me sers de cette préparation pour nettoyer les plaques de cuisine, l’évier, le bac de douche…

Je l’ai trouvée dans le livre « Cuisine pas bête pour ma planète » de Sarah Bienaimé, que j’avais présenté sur le blog il y a quelques mois. Il vous faut :

  • 3 volumes de bicarbonate de soude
  • 1 volume d’eau
  • quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou de tea-tree (en option)

Temps de préparation : 1 minute chrono. Touillez le tout dans un bol : c’est prêt ! Appliquez cette pâte granuleuse sur la surface à nettoyer et frottez avec une éponge. Le résultat est tout simplement magique.

 

Le déodorant maison

Dans le sud, le soleil tape dur, surtout en été. Conséquence : à peine sorti de la douche, on se remet déjà à suer à grosses gouttes. Le déodorant est un indispensable compagnon. Mais avec les parabens, l’alcool et les sels d’aluminium, il faut parfois choisir entre s’empoisonner et sentir (fort) des aisselles…

J’ai résolu ce dilemme grâce à une recette de déodorant maison dénichée dans un autre livre – dont je vous ai également parlé : « Génération végétale : 10 mouvements pour changer le monde« . Comme quoi ça sert, les bouquins 😉

Pour fabriquer votre propre déodorant, il vous faut :

  • 100g d’huile de noix de coco
  • 60g de bicarbonate de soude
  • 40g de fécule (la Maïzena, ça marche aussi)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavance
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Temps de préparation : 5 minutes. Pesez les ingrédients avec une balance de cuisine et mélangez le tout dans un saladier. Versez la mixture dans des moules à muffins individuels, et stockez au frigo. Comptez quelques heures pour que le mélange se fige. C’est prêt ! Vous venez de réaliser un déodorant super efficace contre les odeurs (et croyez-moi, j’ai tout testé) qui se conserve très bien au frais.

 

Vinaigre blanc

Le vinaigre blanc

Votre deuxième allié écolo se présente sous forme liquide, dans de grandes bouteilles transparentes. On le trouve en supermarché, généralement près des condiments.

Il est encore moins cher que le bicarbonate de soude : moins d’1€ par bouteille d’1,5L. Son seul inconvénient : une forte odeur qui picotera vos délicates narines. Mais rassurez-vous : il est tout aussi inoffensif que le bicarbonate de soude pour l’Homme et la nature.

Le vinaigre blanc éprouve une affinité particulière envers le calcaire. Or celui-ci s’incruste chez nous à la moindre occasion. Je me sers donc du vinaigre pour détartrer. Que ce soit la bouilloire, les embouts de robinet ou la lave-linge, rien ne lui résiste. On peut aussi s’en servir :

  • comme démêlant pour les cheveux
  • détachant
  • dégraissant
  • antirouille
  • désherbant…

…et bien d’autres usages fort pratiques au quotidien. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article.

 

Et voilà, vous venez d’économiser plein d’euros avec tous ces produits ménagers industriels… que vous n’avez pas achetés. Ce duo de choc vous permettra de faire briller votre maison de manière écologique, sans émanations toxiques dans vos poumons ou canalisations. Encore une fois, la planète vous dit merci 😉

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.