Accueil Développement durable Déchets sauvages : pourquoi y a-t-il autant d’ordures dans la nature ?
Déchets sauvages

Déchets sauvages : pourquoi y a-t-il autant d’ordures dans la nature ?

par Louise PASTOURET

Dernièrement, c’est l’un de mes sujets de prédilection : la réduction des déchets. Et aujourd’hui, j’aimerais parler des comportements d’incivilité en lien avec les ordures. Qu’on se balade en ville ou à la campagne, on constate qu’il existe des personnes bizarrement incapables de jeter leurs déchets à la poubelle. Or plus le temps passe, plus ça me dépasse. Est-ce que ces gens souffrent de crampes soudaines qui les empêchent de lever le bras ? Sont-ils pressés, flemmards, ignorants ? Bêtes et méchants ? Ou bien est-ce la faute d’un coup de vent sournois ?

Franchement, je n’ai pas d’explication. Les déchets sauvages s’accumulent dans la nature, et je reste toujours aussi perplexe. Ce n’est pas faute de l’avoir expliqué et réexpliqué : quand on jette ses ordures n’importe où, celles-ci se dégradent dans l’environnement. Les résidus de plastique, d’aluminium, de papier polluent les sols, empoisonnent les animaux, et finissent dans les océans. Ce n’est pas comme si nous n’étions pas au courant. En effet, les campagnes associatives se multiplient, les gouvernements agitent (dans le vent) la menace d’amendes pour les contrevenants, les médias diffusent régulièrement des images de plages jonchées d’ordures.

A la rigueur, si notre système de traitement des déchets n’existait pas, je pourrais comprendre. Je ne dis pas qu’il est parfait, mais certains pays n’en ont pas du tout… et nous en avons tous vu des images désolantes. En France, les infrastructures, les équipements et le personnel sont là. Il y a des poubelles à tous les coins de rue, et nos déchets sont ramassés quotidiennement ou presque.

Et ça continue, encore et encore…

Bannière ordures

Pourtant, rien ne change. La dernière nouveauté, c’est l’accumulation des masques jetables sur les trottoirs. Un réel manque de respect pour notre environnement, et surtout pour celles et ceux qui sont obligés de les ramasser. Un autre exemple parlant : à Lyon, dès la sortie du confinement, les quais du Rhône se sont retrouvés jonchés d’ordures. Eh oui, c’est (théoriquement) un spot agréable pour pique-niquer entre amis. Sauf quand on se retrouve obligé de slalomer entre les restes de frites et les cannettes abandonnées (cliquez ici pour admirer le spectacle).

Le pire, dans l’histoire, c’est que ce coup de gueule ne sera pas entendu. En tout cas, pas par celles et ceux à qui il s’adresse. Il ne touchera que des personnes déjà sensibilisées à la préservation de l’environnement. Alors, que puis-je faire pour changer les choses ? Pour arrêter de crier dans le vide ? Concrètement, quels sont les moyens d’action efficaces à ma portée ?

Le débat est ouvert, et les commentaires sont à vous. Toutes les idées sont bonnes à prendre, pour qu’un jour tout le monde intègre ce geste basique dans notre vie en société : jeter les déchets dans une poubelle.

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Yves 7 octobre 2020 - 16 h 05 min

Bonjour
Je parcours des centaines de kilomètres tous les jours et je vois partout des milliers de déchets jetés le long des routes.
Mon avis est que beaucoup de mes semblables se moquent du respect des divers habitants de cette planète.
L’environnement est pour eux un lointain sujet qui ne les concernes pas et de fait ne changeront jamais.
Il est courageux de votre part de vouloir changer ces comportements inadmissibles mais c’est une guerre perdue..
Je vois souvent aussi d’autres types de pollution comme des mecaniciens intervenant sur des machines de carrière et jeter l’huile de vidange part terre sans aucun scrupules.
Quand à mon patron lui il ne recycle rien aucun déchet tout est brûlé dans des tonneaux.. du filtre a huile au filtre a gasoil ainsi que tout les dechets de l’atelier.
Pour moi et d’après le constat accablant que je fais tout les jours vous ne pourrez jamais faire changer ceci.
C’est malheureusement foutu.
Cordialement
Yves

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.