Accueil Technologies Découverte de la Blockchain avec Laurent Leloup

Découverte de la Blockchain avec Laurent Leloup

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Pour beaucoup d’entre nous, la blockchain demeure à ce jour un concept extrêmement flou. Si nous en avons entendu parler, nous ne comprenons pas vraiment en quoi elle consiste.

Apparemment, certains experts annoncent que la blockchain va révolutionner de nombreux secteurs. En effet, elle pourrait être à l’origine de bouleversements comparables à l’avènement d’Internet. C’est un bon argument pour s’y intéresser davantage ! Et c’est là qu’intervient Laurent Leloup, avec son livre Blockchain – La révolution de la confiance, paru aux éditions Eyrolles.

Retrouvez son interview en fin d’article.

L’essentiel

L’objectif de cet ouvrage ? Permettre aux lecteurs de comprendre ce qu’est la blockchain, mais aussi d’envisager ses multiples applications concrètes, actuelles comme futures.

Commençons par une description de cette technologie. Au sein d’une blockchain, les informations sont partagées entre plusieurs utilisateurs et mises à jour en temps réel. Une fois les données partagées, elles ne sont plus modifiables : la blockchain constitue donc un registre infalsifiable. En conséquence, la confiance règne entre les différents utilisateurs, même sans le contrôle d’un tiers régulateur. La blockchain peut donc servir à authentifier des informations et à automatiser des transactions.

On parle couramment de blockchain au singulier. Mais en réalité, de multiples blockchains existent. Cette technologie est en mesure de s’adapter à tous les secteurs, avec les champs d’application et les spécificités qui leur sont propres. Même si, bien entendu, certaines caractéristiques restent immuables.

block chain

Monnaies numériques et naissance de la blockchain

Pour commencer, l’ouvrage nous plonge dans l’univers des monnaies numériques, à la découverte des origines de la blockchain. C’est d’ailleurs l’occasion d’apprendre le fonctionnement du Bitcoin. Rassurez-vous : même si le sujet semble assez technique, Laurent Leloup l’explique de manière pédagogique. Le chapitre consacré à la blockchain Bitcoin nous permet donc de mieux comprendre son fonctionnement, ses avantages et ses limites.

Puis l’auteur développe les applications de la blockchain Ethereum. La blockchain y est utilisée non plus uniquement pour automatiser les transferts d’argent, mais également pour la mise en oeuvre de contrats intelligents. Prenons un exemple : deux parties ont convenu à l’avance qu’un paiement sera effectué dès la réception d’une marchandise. Lorsqu’une notification confirmant la livraison est reçue, le paiement est immédiatement effectué grâce à la blockchain.

En fin de chapitre, on découvre de multiples projets développés grâce à la blockchain. Privés, publics ou hybrides, tous reposent sur ce principe de consensus distribué et de transparence. Par exemple, certaines plateformes proposent aux développeurs de créer puis de distribuer leurs applications grâce à la blockchain.

Bricks

Applications concrètes de la blockchain

Ce chapitre s’ouvre sur un récapitulatif des caractéristiques communes aux différentes blockchains. Puis Laurent Leloup détaille et illustre les champs d’application envisageables pour cette technologie.

Par exemple, elle pourrait être utilisée par les chercheurs et les laboratoires pharmaceutiques pour garantir que les résultats d’essais cliniques n’ont pas été falsifiés. Ou pour retracer le parcours d’une oeuvre d’art, depuis sa création par l’artiste (en passant par les musées et les douanes) jusqu’à son acquisition par un particulier. De l’énergie aux paiements, de la détection des contrefaçons à la traçabilité alimentaire : les applications concrètes de la blockchain concernent potentiellement tous les domaines. Personnellement, j’ai relevé parmi tous ces exemples une application qui me paraît vraiment intéressante. Il s’agit de l’utilisation de la blockchain lors d’un vote, pour garantir l’absence de fraude au cours des élections. Autrement dit, une véritable garantie démocratique pour les citoyens.

En seconde partie de chapitre, Laurent Leloup pousse les entrepreneurs à tirer le meilleur parti de la blockchain au sein de leurs organisations. Selon lui, mieux vaut se poser les bonnes questions dès maintenant, et réfléchir à un domaine d’application adapté en fonction de son domaine d’activité. Sinon, ce sont les concurrents qui pourraient en tirer le meilleur parti… et laisser les retardataires sur le tapis.

Cependant certaines questions restent encore en suspend, notamment dans le domaine du droit. Par exemple, comment la blockchain sera-t-elle considérée à l’avenir sur le plan juridique ?

Blockchain

La blockchain : une révolution ?

Dans son dernier chapitre, Laurent Leloup replace la blockchain dans le contexte historique des révolutions industrielles successives. Au nombre de trois, elles ont profondément transformé le monde dans tous les secteurs, et façonné notre quotidien tel que nous le connaissons aujourd’hui. Des machines à tisser mécaniques aux réseaux sociaux, les nouvelles technologies émergent à grande vitesse depuis le XVIIIe siècle. La blockchain pourrait-elle s’inscrire dans cette lignée ? C’est ce que l’auteur s’applique à démontrer. En tout cas, tout va se jouer dans les mois et les années à venir. Et voici le mot de la fin:

La blockchain n’est pas une révolution. Elle n’est que l’outil d’un monde lui-même entré en révolution. (Alain Brégy)

En conclusion

Un gros point fort de ce livre : il est régulièrement enrichi au fil des pages. En effet, de nombreux liens renvoient vers des ressources variées sur le web. Ainsi, le lecteur peut creuser davantage certains points s’il le souhaite.

Après avoir lu ce livre, voici ce que j’en retiens. La blockchain est une technologie multiforme, potentiellement révolutionnaire, et ses champs d’application semblent illimités. Cependant, à l’heure actuelle, la blockchain se situe encore à un stade de développement, d’ajustement. Il est toutefois primordial de s’y intéresser, car dans les années à venir elle fera partie intégrante de notre quotidien, et ce dans de nombreux domaines.

Laurent Leloup - 2016 ESIEA bis

Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA

L’interview de Laurent Leloup

Laurent Leloup a accepté de répondre à nos questions. Je vous invite à découvrir son interview :

Décrivez-nous votre parcours en quelques mots :

Après une maîtrise en Finance & marketing et un parcours d’environ 25 ans en finance d’entreprise, j’ai fondé en 2006 Finyear (média + événements Finance & Innovation) puis Blockchain Daily News (média & événements Blockchains & Distributed Ledgers) en 2015.
En 2016 j’ai cofondé Blockness SAS (SSII blockchain), l’association France Blocktech (association de l’écosystème blockchain), le projet Blockchain Valley (campus & incubateur startups blockchain) et je viens de signer « Blockchain, la révolution de la confiance » (Eyrolles, février 2017). Un second ouvrage « Trustnomics » est en cours d’écriture.
Je suis également mentor auprès de blocktechs (startups blockchain) et conférencier (blockchain techno & écosystèmes).

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la blockchain ?

Fin 2014 alors que je réalisais ma veille quotidienne (innovation financière) pour les lecteurs cadres financiers de Finyear je découvris un article qui expliquait les vertus du bitcoin… et de la blockchain. Je connaissais un peu le bitcoin et la blockchain, mais sans plus d’intérêt particulier, et cet article m’incita à surfer sur le web et à lire d’autres communiqués ou avis d’experts sur le sujet. Et c’est là où j’ai percuté. J’ai immédiatement compris l’impact de cette technologie blockchain sur les métiers de mes lecteurs, puis sur différentes industries et enfin sur la société.

Depuis, le virus ne m’a plus quitté et je suis devenu “blockchain addict”. Début 2015 j’ai commencé à publier quelques communiqués en anglais, quelques éditos en français puis tout s’est rapidement enclenché en un cercle vertueux avec de multiples contacts entrants, des questions sur la techno et ses impacts, des propositions de conférences, etc… Cet engouement m’a décidé à lancer en octobre 2015 les premières conférences blockchain en France qui ont eu un certain succès.
Et début 2016, alors que la presse s’était emparé du sujet depuis quelques semaines, je décidais de lancer avec quelques entrepreneurs “France Blocktech”, association de l’écosystème blockchain, afin d’évangéliser sur le sujet et surtout d’aider les porteurs de projets et les startups blockchain (blocktechs) à se développer…

Quel était votre objectif en écrivant ce livre ?

Pour être franc je ne pensais pas écrire un livre sur le sujet, tout au moins pas aussi rapidement. En fait c’est Eyrolles qui m’a approché au printemps 2016 et m’a proposé d’écrire le 1er livre sur la blockchain, ce qui pour moi était un réel défi malgré les centaines d’archives que j’avais accumulées depuis presque 2 ans. Et le timing était assez serré car je devais remettre ma “copie” avant la fin de l’année.

Dès le début Eyrolles a balisé le chemin avec la volonté de publier un livre à un prix abordable, au contenu pédagogique et pour tout public. En résumé la blockchain expliquée à un enfant de 5 ans mais avec des cas d’usages détaillés et une approche sur la pratique de la blockchain. Depuis le 17 février, date de la sortie de ce petit livre, nous affichons des scores encourageants et un éditeur québécois vient de nous acheter les droits pour une publication sur le Canada et les Etats-Unis.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.