Accueil Développement durable Des pots de yaourts compostables ? C’est le pari de Carbiolice
Carbiolice bioplastiques compostables

Des pots de yaourts compostables ? C’est le pari de Carbiolice

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

En partenariat avec Carbiolice

A l’heure actuelle, le plastique est l’un des principaux cauchemars des défenseurs de l’environnement. Plébiscité par l’industrie dès les années 50, ce matériau est devenu omniprésent dans notre quotidien. Léger, résistant, bon marché : ce ne sont pas les arguments qui manquent en sa faveur. Mais il y a un hic : peu d’entreprises se sont penchées à l’époque sur la fin de vie de leurs produits plastiques. Quelques décennies plus tard, l’ampleur de la problématique s’affiche désormais aux yeux de tous. On l’a dit, le plastique est particulièrement résistant… et il est vite devenu l’une des principales sources de pollution de notre environnement. On ne compte plus les décharges à ciel ouvert, les soupes de microplastiques dans les océans. Ni les animaux étouffés par des déchets plastiques.

Autrefois omniprésent, ce matériau est désormais controversé. Ainsi, les citoyen·nes qui se préoccupent de la planète mettent un point d’honneur à s’en passer autant que possible. Les sacs plastiques ont disparu des caisses des magasins. Et bientôt, d’autres produits à usage unique seront contraints par la loi de prendre le même chemin.

Des emballages plastiques compostables ?

Biodégradable

Mais si les objets en plastique devenaient véritablement recyclables ? Ou encore mieux, compostables ? Certaines sociétés innovantes se sont penchées sur la question. Elles cherchent ainsi une solution à deux problèmes principaux :

  • L’origine des plastiques, en grande majorité issus de traitements pétrochimiques. Et parfois, bourrés d’additifs problématiques (commet les retardateurs de flamme, pour n’en citer qu’un).
  • La dernière partie du cycle de vie des produits plastiques. Existe-t-il des traitements permettant de minimiser autant que possible leur impact sur l’environnement ?

C’est la mission que s’est fixée la start-up française Carbiolice. Sa méthode ? Se baser sur du PLA (polylactic acid) pour développer une solution biodégradable. Ce bioplastique est issu de matières naturelles, telles que la canne à sucre ou l’amidon de maïs. L’entreprise a donc mis au point un procédé, nommé Evanesto, qui permet de composter ce bioplastique dans des conditions domestiques.

En quoi est-ce innovant ? Déjà parce qu’un bioplastique, issu de ressources naturelles, n’est pas forcément biodégradable : c’est le cas du PET (polyéthylène téréphtalate). Ensuite parce que l’adjectif « compostable » peut s’appliquer à deux contextes différents :

  • Des conditions industrielles : le produit est complètement biodégradé en moins de 6 mois, dans un environnement à la température supérieure à 50°C.
  • Des conditions domestiques : le produit est complètement biodégradé en moins d’un an, dans un environnement à la température inférieure à 30°C.

Évidemment, en tant que consommateur, c’est la seconde solution qui nous intéresse ! Imaginez : à la fin de votre repas, vous apportez vos épluchures de pomme ET votre pot de yaourt dans votre composteur… tout en sachant que l’un comme l’autre seront complètement biodégradés en quelques mois. Pas mal, non ?

La recette de Carbiolice : PLA + Evanesto

Compost Carbiolice

Tout ceci est rendu possible grâce à Evanesto, la solution développée par Carbiolice. En effet, cet additif est composé d’enzymes qui préparent le terrain pour les micro-organismes présents dans votre compost. Mélangé au PLA, Evanesto transforme les plastiques en biodéchets complètement compostables. Le tout, sans résidus toxiques. Cette solution permet donc au plastique de retourner à la terre, et d’enrichir les sols au lieu de les polluer.

Vous souhaitez savoir comment agir à votre niveau ? Découvrez comment lutter concrètement contre la pollution plastique sur le site de Carbiolice.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.