Accueil Développement durable Ecotopia : le meilleur des mondes… en transition écologique
Ecotopia - Ernest Callenbach

Ecotopia : le meilleur des mondes… en transition écologique

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Le livre que je vous présente aujourd’hui rassemble littérature et écologie… c’est plutôt rare. Si les ouvrages consacrés à l’écologie sont nombreux, il s’agit principalement d’essais, d’études, de plaidoyers. Certes, ces livres sont indispensables : à force d’accumuler les preuves scientifiques alarmantes, on peut espérer qu’ils finiront par convaincre tout un chacun de la nécessité du changement.

Ernest Callenbach, écrivain américain, a quant à lui imaginé l’histoire d’une transition écologique réussie. Ecotopia est un roman, une fiction, une quasi-utopie : une autre manière, moins anxiogène, d’aborder la thématique de l’écologie. L’auteur nous entraîne sur un territoire de la côte ouest, anciennement américain, ayant fait sécession depuis bientôt vingt ans. On y suit William Weston, un journaliste américain mandaté par son pays. Sa visite relève à la fois du reportage et de la diplomatie, puisqu’il s’agit du premier américain à remettre les pieds sur ce territoire.

Ce reporter, en plus des articles qu’il rédige, remplit également un carnet de notes plus personnelles. Et c’est là tout l’intérêt de cet ouvrage. Tantôt réflexions introspectives, tantôt chroniques journalistiques adressées aux lecteurs américains : au fil des pages, elles se complètent et offrent un aperçu du voyage – à la fois extérieur et intérieur – entrepris par William Weston.

Ecotopia - territoire transformé

Ecotopia : un territoire entièrement transformé

Transports, agriculture, alimentation, santé, urbanisme, économie, défense, loisirs : nous voilà entraînés à la suite du protagoniste dans un territoire qui a réussi sa transition écologique. Zéro déchet, zéro gaspillage – et surtout une écologie qui s’applique à l’humain. Est-ce moyenâgeux, ou futuriste ? William Weston ne sait plus sur quel pied danser.

Vingt années de sécession ont suffi à transformer la région à un tel point que notre américain en vadrouille se retrouve complètement désorienté. En Ecotopia, les hommes ne sont pas des machines. Un employé de gare se charge par exemple de rappeler qu’il n’est pas qu’un « distributeur de billets » et insiste pour engager une vraie conversation.

Élevé au soda et aux plats industriels, le reporter rechigne devant la nourriture locale, peu transformée et sans sucres ajoutés. Une semaine de travail de vingt heures ? Des véhicules électriques qui plafonnent à 55 km/heure ? Gavé d’idéaux de vitesse et de productivité, le journaliste hésite entre perplexité et moqueries. Dans ce pays, les technologies à la fois novatrices et respectueuses de l’environnement se mêlent à la pratique de la chasse et aux jeux de guerre ritualisés. Notre globe-trotter en a vu d’autres au cours de ses nombreux périples. Pourtant, il n’en faut pas plus pour le désorienter complètement.

Ecotopia - transformation intérieure

Une (r)évolution intérieure

Mais au fil des pages, le scepticisme affiché – et politiquement correct – de William Weston s’amenuise. A force de rencontrer des gens heureux et en bonne santé, n’importe qui remettrait en doute ses croyances. D’autant que les citoyens comme les responsables n’ont pas honte d’affirmer que leur système est encore largement perfectible. Alors William Weston se prend au jeu, petit à petit.

Les écotopiens communiquent, débattent, échangent librement leurs idées et points de vue. Les polémiques ne font peur à personne, et les disputes sont courantes. Chacun prend à la fois l’habitude de s’exprimer sans ambages et d’écouter les autres. Dans ce pays, la langue de bois n’existe pas. La recherche constante des solutions optimales, pour les hommes comme pour l’environnement, oriente l’action des responsables politiques – majoritairement féminins.

Dans ce climat propice aux remises en question, William Weston fait des rencontres qui vont le transformer. Et surtout une femme, en particulier, qui l’amène à revoir ses choix de vie et ses priorités.

Ecotopia - Et si c'était nous

Et si c’était nous ?

Nous le savons bien : certaines actions de l’homme ont un impact négatif sur l’environnement. Or Ecotopia raconte l’histoire d’un groupe d’individus ayant eu le courage de dépasser ce triste constat. Décidés à agir, par tous les moyens possibles, jusqu’à faire sécession avec une Amérique prônant un mode de vie qui n’est plus soutenable.

Ecotopia, ce pourrait bien être nous. Dans ce récit, pas d’inventions miraculeuses permettant de sauver la planète du jour au lendemain. Les écotopiens sont partis de ce qu’ils connaissaient pour inventer un futur toujours plus proche de la nature, sans pour autant revenir à l’âge de pierre. Jour après jour, ils s’efforcent de recréer un cercle vertueux, de sorte que les humains puissent vivre en harmonie avec leur environnement. Un équilibre profitable pour tous, en somme.

Personnellement, j’ai trouvé ce livre vraiment inspirant. C’est la maison d’édition Rue de l’Echiquier, spécialiste du développement durable, qui a décidé de publier dès cet automne des ouvrages de fiction – en commençant par Ecotopia. Voilà comment ce récit, publié pour la première fois en 1975, s’est retrouvé entre mes mains. Je ne peux que vous encourager à lire cette histoire formidable. Puis, à défaut d’obtenir un visa pour nous y rendre, retroussons nos manches pour transformer notre quotidien en Ecotopia.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.