Accueil Technologies FreeCodeCamp : leçons de code en ligne pour curieux & fauchés
FreeCodeCamp - leçons de code en ligne

FreeCodeCamp : leçons de code en ligne pour curieux & fauchés

par Louise PASTOURET

Je voudrais vous parler d’une initiative plutôt sympathique que j’ai dénichée sur le web il y a quelque temps. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler ? Il s’agit de FreeCodeCamp. Créé il y a bientôt 3 ans, cette communauté open source en ligne propose aux internautes d’apprendre à coder gratuitement.

« Est-ce que c’est vraiment gratuit ? » est la première question qui me vient à l’esprit quand je découvre un service « gratuit » sur le net. Dans le cas de FreeCodeCamp, la réponse est oui. Je ne me suis pas fait spammer par des newsletters tous les deux jours, et les certifications proposées ne sont pas vendues par le site. En revanche, il va falloir travailler sérieusement pour les obtenir (surprise !).

Que propose concrètement FreeCodeCamp ?

Plusieurs centaines de « défis » (ou challenges, en anglais), équivalant à des leçons de code… pendant lesquelles la pratique a autant d’importance que la théorie, si ce n’est plus.

L’écran est divisé en 3 parties : à gauche, on retrouve les explications et les consignes de la leçon. Au milieu, un éditeur de texte qui permet d’écrire nos lignes de code. Enfin, à droite, un écran de smartphone qui affiche un aperçu de notre code. Voici une capture d’écran de la 9e leçon : on y apprend à changer la couleur du texte.

FreeCodeCamp challenge

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, tout est en anglais. Ça tombe bien, c’est la langue du code informatique 😉 

Comptez plusieurs heures pour venir à bout de ces premières leçons. Si vous séchez, pas de panique : la communauté est là ! Des milliers de personnes sont passées par là avant vous. Si vous rencontrez un problème, dites-vous que quelqu’un l’a surmonté avant vous ! Et allez faire un tour sur le forum d’entraide.

Ensuite, on passe aux choses sérieuses : les projets. Il semble que tout développeur digne de ce nom possède un portfolio qui regorge de sites, jeux, applications codées à la main. Et ça tombe bien, FreeCodeCamp propose toute une série de projets à réaliser pour obtenir ses fameuses certifications. Donc même si vous partez de zéro comme moi, ce programme vous permet de construire progressivement tout un panel de réalisations concrètes. Par exemple, je viens tout juste de finir mon 1er projet : une page en l’honneur de Simone Veil, codée en HTML et CSS sur CodePen. Oui, j’en suis très fière 😉

Les certifications

Selon la page d’information de FreeCodeCamp, il faut compter au minimum 200 heures d’apprentissage et de travail pour réussir à décrocher l’une des trois certifications :

  • Front End Development
  • Data Visualization
  • Back End Development

Une fois ces trois certifications obtenues, on peut alors participer à la conception d’applications pour des organisations à but non lucratif. Ce qui permet de faire d’une pierre deux coups. En effet, les associations peuvent faire construire gratuitement une application correspondant à leurs besoins sur le terrain. Et les codeurs bénévoles développent leurs compétences au service d’une bonne cause. Tout en enrichissant leur portfolio avec un projet d’utilité publique !

computer

Selon FreeCodeCamp, ce programme a permis à des milliers de personnes de décrocher un travail de développeur. Cette initiative est américaine : ceux qui se sont sérieusement impliqués dans ce projet ont certainement pu changer de branche sans problème. En France par contre, où les recruteurs sont tellement à cheval sur « le bon diplôme de la bonne école », ça risque d’être un peu plus compliqué. Mais si on attendait l’approbation des recruteurs pour faire ce qui nous plaît – par exemple choisir de se former dans un domaine complètement nouveau – on ne ferait plus rien 😉

En bref, que vous souhaitiez vous reconvertir, ou simplement comprendre un peu mieux comment « ça » fonctionne derrière vos écrans… je vous conseille vivement de tenter l’aventure FreeCodeCamp !

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Blogdal 11 mai 2020 - 20 h 58 min

Merci pour cet article!

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.