Accueil Développement durable Génération végétale : 10 mouvements pour changer le monde
Génération Végétale

Génération végétale : 10 mouvements pour changer le monde

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Si peu de temps, et tant de livres fascinants à découvrir… en voilà un qui rentre dans la catégorie des indispensables : Génération végétale, paru aux éditions Les Arènes. A l’origine de cet ouvrage, quatre journalistes : Elsa Bastien, Aurélie Darbouret, Cécile Debarge et Claire Le Nestour. Elles ont sillonné le pays à la recherche de français désireux de changer les choses, dans leur vie et leur environnement.

« Ils réinventent le monde »…

22 portraits d’hommes, femmes et enfants, âgés de 10 à 35 ans (à l’époque de leur témoignage). Et 10 mouvements abordés :

  • Les disco-soupes
  • Le glanage
  • Les locavores
  • Les végans
  • Le zéro impact
  • Le guérilla gardening
  • Les incroyables comestibles
  • Les jardiniers urbains
  • L’architecture végétale
  • Les villes en transition

Nous sommes en juillet 2018, je viens tout juste de finir les 230 pages de ce livre. Parmi les thèmes abordés dans Génération Végétale, tous sont plus ou moins familiers. J’en ai entendu parler dans la presse et sur Internet : les disco-soupes, le guérilla gardening, l’architecture végétale par exemple. Ou alors je participe à ces mouvements au quotidien : consommation locale, objectif zéro déchet, jardinage urbain.

Bref, aucun vrai scoop. Et c’est une super nouvelle ! J’ai découvert que Génération Végétale a été publié en octobre 2013, il y a 5 ans. Deux ans plus tard, en 2015, j’ai vu le film Demain : un véritable déclic. J’ai mis le doigt dans un engrenage tout vert qui n’en finit plus de changer mon existence. C’est aussi pour ça que j’ai adoré découvrir ce livre qui récapitule intelligemment les possibles en matière de développement durable.

…pourquoi pas vous ?

Si vous avez l’occasion de mettre la main sur cet ouvrage, prenez le temps de le lire : vous ne le regretterez pas. Chaque chapitre présente le témoignage de deux ou trois personnes engagées dans l’un de ces mouvements. C’est vivant et très concret. On y découvre le cheminement de femmes et d’hommes, leurs sources d’inspiration (le plus souvent venues de l’étranger), leur passage de la réflexion à l’action. Tous ont pris conscience que quelque chose ne tournait pas rond. Chacun a décidé d’y remédier à sa façon, en fonction de rencontres, d’affinités.

Chaque chapitre se conclut par une série d’astuces. Celles-ci permettent d’appréhender un peu mieux les implications concrètes de chaque mouvement présenté. Ainsi, ces fiches pratiques proposent par exemple de fabriquer son propre déodorant au chapitre « zéro impact », ou encore de réaliser un tableau végétal dans la section « architecture végétale ».

Ces mouvements sont parfois présentés comme radicaux. Je crois qu’ils le sont dans la mesure où il est difficile de faire marche arrière dès qu’on commence à s’engager. En revanche, ni leurs procédés ni leur timing ne le sont. Il ne s’agit pas de tout changer à marche forcée du jour au lendemain, ou d’exclure ceux qui ne pensent pas pareil. C’est un chemin que nous pouvons tous parcourir à notre rythme, en trouvant à chaque étape des associations, organismes et figures prêts à nous accompagner.

Etes-vous prêts à réinventer le monde ? Le changement commence peut-être par la première page de ce livre…

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.