Accueil Technologies La 3D à l’honneur au Lieu du Design

La 3D à l’honneur au Lieu du Design

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Aujourd’hui, voici à l’honneur une exposition assez originale sur le thème de l’impression 3D. L’intitulé exact :

Impression 3D, l’usine du futur

Elle se trouve au Lieu du Design à Paris dans le 19e jusqu’au 9 juillet 2016. Même les fauchés n’ont pas d’excuse, c’est entrée libre ! Comme quoi il reste quelques spots gratuits même dans la capitale.

Rien que le bâtiment en lui-même vaut le détour, mélange de grands panneaux de verre qui laissent entrer la lumière et d’imposantes poutres en bois qui apportent une touche de rusticité inattendue. On se sent tout petit, mais l’atmosphère n’est pas impersonnelle, contrairement à d’autres immeubles de bureaux.

Une fois à l’intérieur, on découvre une série d’objets extrêmement variés, qui ont en commun le fait d’avoir été imprimés en 3D au moyen de divers matériaux. C’est d’ailleurs la première surprise de cette exposition quand on découvre cette technologie : il est apparemment possible de créer tout ce que l’on veut, avec n’importe quelle matière. Différents types de plastique bien sûr, mais aussi sable, métaux précieux, céramique, argile, résine, etc. Et les applications sont infinies : prothèses médicales et implants, BTP, mobilier, bijoux et accessoires, transports…

Table imprimée en 3D

L’expression « fabrication additive » désigne également cette technologie, puisque son principe repose sur la création d’un objet grâce au dépôt de couches de matériau les unes sur les autres. Un peu comme quand on est gamin et qu’on fabrique un pot en empilant des boudins de glaise. Sauf que là, on parle d’une technique appelée à prendre une place majeure dans notre société, à tel point que certains prophétisent une quatrième révolution industrielle.

Là où ça devient intéressant, c’est que les modèles des objets créés en 3D peuvent être partagés dans le monde entier. Il est possible de trouver des fichiers sur des plateformes open source, de s’en servir tels quels ou d’apporter ses propres modifications. Et grâce aux Fab Labs, même les non-initiés peuvent apprendre à se servir des imprimantes et échanger avec des habitués. Malheureusement il en existe encore peu, surtout en province ; en attendant il est possible d’avoir un petit aperçu de l’ambiance et des technologies utilisées en se rendant dans une Maker Faire.  Nous sommes tombés par hasard sur la Mini Maker Faire de Grenoble en octobre dernier, et nous avons été impressionnés : c’est comme si quelqu’un avait entrouvert une porte pour nous montrer de quoi sera fait le futur, l’espace d’une heure ou deux.

Voilà qui permet d’ouvrir des perspectives dans des domaines variés et d’encourager la création, ainsi que la résolution d’un certain nombre de problématiques. Par exemple, contourner l’obsolescence programmée, avec la possibilité d’imprimer puis de remplacer soi-même les pièces défectueuses.

Alors si vous avez l’occasion d’aller voir ces deux événements, n’hésitez pas ! Et bonne visite !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.