Accueil Cinéma La chronique Films et Séries n°1
La chronique Films et Séries n°1

La chronique Films et Séries n°1

par Jérémy PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Je me suis dit qu’un peu de divertissement ne pouvait pas nous faire de mal ; alors pourquoi ne pas lancer une chronique films et séries. Vu le nombre de films et séries que je regarde il y a de quoi faire. Certains films ou séries vous paraîtront soit vieux, soit récents, mais au moins je parlerai de ce que je regarde en ce moment  😀.

On va commencer très fort cette chronique avec une série dont vous avez certainement entendu parler (entre deux chasses Pokémon). Je fais référence à… ?????

Stranger Things

Stranger Things

Une série au top du top, qui m’a rappelé pas mal d’univers, propres à certains films et séries célèbres. Mais ne nous éparpillons pas et commençons par le commencement. Stranger Things est une série de science-fiction américaine crée et diffusée par Netflix. Matt et Ross Duffer sont les créateurs de cette série. Ils se sont inspirés d’œuvres des années 1980, notamment de Steven Spielberg et Stephen King, ce qui en fait un savant mélange. L’histoire se déroule dans les années 80, au moment où le jeu Donjons et Dragons régnait en maître dans le monde des Geeks. Enfin bref, le suspense insoutenable tourne autour de la disparition très étrange de Will, un petit garçon que tout le monde va s’efforcer de retrouver.

Honnêtement, c’est très rare pour moi d’être très accro à une série… et de la finir d’une traite ! C’est vous dire à quel point elle est prenante. Et puis 8 épisodes, c’est quasiment rien ; la saison 1 a fait un carton et la bande sonore va sortir prochainement. Le PDG de Neflix veut absolument connaître la suite et l’a demandée aux auteurs. Pour l’instant rien n’est officiellement signé, mais cela ne devrait pas tarder. Si vous possédez un casque du type Cardboard ou VR Samsung (casques de réalité virtuelle), une scène de la série est accessible et elle est vraiment très effrayante. Pour ceux qui ont déjà vu la série, ça vaut le détour : je vous met le lien juste en dessous.

Sympa ? Carrément sympa, moi j’ai adoré. N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires 😀.

Les notes :

Histoire : 💙💙💙💙💙 Qualité visuelle : 💜💜💜💜💜 Durée :  🧡🧡🧡💢💢
Avis Global : 💚💚💚💚💢

On continue avec un film car j’aime bien alterner.

Money Monster

Money Monster

On change complètement de cadre avec ce film de Jodie Foster. Il a été très bien accueilli par les spectateurs et par la presse. Ce film vous place au cœur d’une prise d’otage dans une émission à l’américaine. Un jeune homme armé, ruiné à cause des conseils du présentateur, force toute l’équipe de l’émission à trouver de vraies réponses suite au plongeon boursier ayant touché les actions d’une société. Ce thriller très prenant vous mettra à la place des américains qui galèrent à économiser de l’argent… puis qui se font avoir par le système financier. Pour ceux qui se disent que le film sera trop technique sur le sujet de la finance, rassurez-vous. Ce n’est pas le même style que Le Loup de Wall Street ou Wall Street : l’argent ne dort jamais.

Voici la bande-annonce produite par Sony – personnellement je trouve qu’elle contient quelques spoils, donc c’est mieux si vous n’en regardez qu’une petite partie :

Alors, envie de le voir ? En plus y a un casting de célébrités : Georges Clooney en tant qu’animateur télé, Julia Roberts dans le rôle de la réalisatrice de l’émission.

Les notes :

Histoire : 💙💙💙💙💙 Qualité visuelle : 💜💜💜💜💢 Durée :  🧡🧡🧡🧡💢
Avis Global : 💚💚💚💚💢

Moonwalkers

MoonWalker

On continue avec un film complètement délirant et funky, qui se déroule en juillet 1969. Après quelques recherches sur le film, je me suis rendu compte qu’il a été réalisé par un français. Il s’appelle Antoine Bardou-Jacquet et c’est son premier long métrage. Vous avez probablement reconnu deux acteurs connus sur l’affiche. Le premier, Ruper Grint, a joué le rôle de Ron Weasley dans Harry Potter. Je dois dire qu’il n’a pas perdu son style « à la Ron », souvent dépassé par les événements. On retrouve aussi Ron Perlman qui a joué dans pas mal de films et notamment dans la série Sons of Anarchy.

Parlons un peu de l’histoire : nous voici plongés dans les années 60. Les américains, conformément à leur tradition, veulent continuer à être les plus forts et aller toujours plus loin. Leur dernière trouvaille : envoyer des hommes sur la lune. On connait tous la suite de l’histoire. Sauf que certaines rumeurs disent que les Américains n’y sont jamais allés… et que les images diffusées dans le monde entier ont été montées de toutes pièces.

Ce film plein d’humour prend comme point de départ cette théorie, et montre ce qui aurait pu se passer. Et c’est plutôt bien fait, je trouve. Je vous laisse apprécier la bande d’annonce :

Les notes :

Histoire : 💙💙💙💙💙 Qualité visuelle : 💜💜💢💢💢 Durée :  🧡🧡💢💢💢
Avis Global : 💚💚💚💚💢

High-Rise

High-Rise

Passons maintenant à film de science-fiction (adapté d’un roman) dont la bande d’annonce m’a bien plu. Vous remarquerez que l’affiche ressemble pas mal à celle d’Orange Mécanique (ce qui annonce la couleur). Le film raconte l’histoire de différentes personnes qui habitent toutes dans le même immeuble. On comprend que les étages les plus bas sont assignés aux ménages aux revenus modestes ; et plus on remonte vers le haut plus les habitants possèdent un statut social élevé. Tout ce qui est nécessaire pour vivre est disponible dans cette tour énorme, pas besoin d’en sortir. On y découvre une certaine rivalité entre les étages, de plus en plus évidente. Je ne vous en dis pas plus sur le synopsis.

En ce qui concerne les acteurs, on peut contempler Tom Hiddleston qui joue Loki dans Thor et les Avengers. Il y a aussi Jérémy Irons, connu pour de très nombreux film ; on le retrouve même dans le dernier film que je vais vous présenter. Mais avant ça laissons place à la bande annonce :

Pour être franc, certains passages m’ont rappelé Hunger Games avec le Président Snow. j’ai l’impression que l’acteur français qui réalise le doublage de Snow prête aussi sa voix à Jeremy Irons. Honnêtement, j’ai failli ne pas le finir. Au début, le film se passe comme on l’attend ; puis tout part complément en vrille de façon assez malsaine, et on se sent mal presque tout le long.

Les notes :

Histoire : 💙💙💢💢💢 Qualité visuelle : 💜💜💜💢💢 Durée :  🧡💢💢💢💢
Avis Global : 💚💚💢💢💢

La Couleur de la victoire

La Couleur de la peau

On est encore en période de JO, alors je me suis dit que c’est une bonne occasion pour parler de ce film. En plus il est sorti récemment. Pour les personnes qui n’en n’ont pas entendu parler, l’histoire se déroule dans les années trente, et met en lumière les Jeux Olympiques de 1936. Ceux-ci sont particuliers car ils ont été organisés en Allemagne sous le régime nazi. On y fait la connaissance de Jesse Owens. Il a vraiment existé, eh oui c’est un film basé sur une histoire vraie. Jesse est un athlète issu d’un milieu populaire au Etats-unis, en pleine période de ségrégation raciale… ce qui ne lui rend pas la vie facile. Mais il est tellement doué en athlétisme qu’il va avoir la possibilité de participer aux JO à Berlin, sous les yeux d’Hitler.

Ça vous dit ? Côté acteurs, on retrouve Jason Sudeikis, qui a notamment joué dans Comment tuer son boss et Les Miller, une famille en herbe. Enfin Jeremy Irons, que je ne vous présente plus, fait également partie du casting de ce film.

Voici la bande d’annonce :

Les notes :

Histoire : 💙💙💙💙💙 Qualité visuelle : 💜💜💜💜💢 Durée :  🧡🧡🧡💢💢
Avis Global : 💚💚💚💚💢

J’espère que cet chronique vous a plu et que je vous ai donné envie de voir plein de films et séries. Si vous avez des suggestions de films ou de séries, n’hésitez pas. On pourra en discuter dans la prochaine chronique !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.