Accueil Technologies La réalité très augmentée

La réalité très augmentée

par Jérémy PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Vous ne vous êtes jamais dit : « avec tout cette technologie qui n’en finit pas d’évoluer, à quoi ressemblera notre vie dans 10-15 ans » ? J’ai trouvé ce petit extrait qui vous montre à quoi ressemblera (peut-être ?) la réalité très augmentée. En effet, dans cette video Keiichi Matsuda nous propose sa vision des choses, et c’est plutôt angoissant. Si vous n’avez pas encore vu la vidéo, commencez par la regarder et on en parle ensuite.

Attention spoiler (il faut d’abord regarder la vidéo)

Commençons par le début : on se retrouve dans la peau d’une personne qui joue à un jeu pendant son trajet de bus. Qui n’a jamais fait ça ? Mais cette personne est complètement déconnectée du monde extérieur. Déjà qu’avec nos smartphones on a du mal à suivre ce qui se passe autour de nous, mais avec ce système on n’y voit plus rien. Revenons à la vidéo : la femme effectue des mouvements dans le vide avec ses mains pour jouer. Imaginez-vous, vous rentrez dans un bus et tous les usagers font des gestes bizarres sans porter de casque ni rien, on peut se dire qu’ils sont tous dingos. On peut le voir avec un gars du côté gauche, au moment où notre personnage principal se lève pour sortir du bus.

La réalité très augmentée

Mais si on considère que chacun est occupé par ce qu’il voit, cela devient plus ou moins normal.

Interface

Passons à l’interface qui se présente quand le jeu se ferme : on est noyé dans toutes sortes d’informations, et honnêtement j’espère qu’on n’en arrivera jamais à ce point :

  • on a des notifications (messages, mise à jour…) en haut à droite
  • des « points manager » qui correspondent à une sorte de salaire ou de niveau social (en mode Sims)
  • les tâches (professionnelles) à faire en bas à gauche sous forme de notes
  • sur le fil d’actualité, une conversation est en cours avec un « inspiration guru ». La présentation est sympa, on dirait Skype sauf que Skype ne retranscrit pas ce que l’on dit en texte

C’est plutôt étouffant toutes ces informations dans tout les sens, non ? Dans sa discussion avec avec le gourou, la femme se plaint que malgré ses études pour devenir professeur, tout ce qu’on lui confie comme travail c’est d’aller faire des courses pour d’autres gens. Son interlocuteur, bien loin de lui apporter une réponse motivante (au contraire de son titre), lui rétorque qu’elle doit se fier à l’application qui détermine les meilleurs emplois pour elle. Bonjour le téléguidage, adieu le recul critique et la liberté !

J’ai bien aimé le petit clin d’œil à Google avec le « Qui suis-je ? » qui fait surement référence au fait que Google sait tout de nous. Ce qui est aussi effrayant, c’est la possibilité de réinitialiser facilement son identité : une fenêtre suffit pour recommencer sa vie de zéro.

Pub in the bus

En ce qui concerne la publicité, nous avons de quoi faire : elle est omniprésente. La personne a même gagné 4 bon points, sûrement en tant que bonne citoyenne qui se déplace en bus pour éviter de polluer.

Dans la rue

A la sortie du bus, on a un petit aperçu du mode rue dans lequel on nous indique le sens de circulation piéton. A gauche un magasin propose des tampons offerts (d’après son profil, c’est une femme donc la publicité est adaptée en fonction d’elle). Et vu qu’elle descend à un arrêt de bus, on lui propose les endroits sympathiques à visiter aux alentours.

route

A ce moment, j’ai eu l’impression d’être dans un jeu sur Nintendo 3DS :
3DS

Bref, je m’égloigne du sujet; ce qui est cool ici, c’est l’avertissement qui signale que la zone est libre et qu’il est possible de traverser sans problème.

Ensuite, on passe à la partie shopping. Dans la vidéo on est assaillis par toutes sortes de données, mais ce qui m’a le plus marqué c’est la différence entre le virtuel et la réalité.

Virtuel Vs Réel

Finalement, le magasin en lui même est assez moche ; mais il semble apparemment possible de faire acheter n’importe quoi en rajoutant beaucoup de fioritures virtuelles, car la vision des choses est altérée. Mon moment préféré : quand la réalité virtuelle se met à bugger, on se rend compte que la publicité bien féminine sur le yaourt qu’elle a en main se transforme en réclame hyper masculine du type « le yaourt des vrais hommes ! Et ce pour le même produit.

Trouver une autre voie

Pour la partie finale de la video, je ne suis pas certain d’avoir tout compris, surtout la partie où on lui vole ses points, et qu’elle « recommence sa vie » à zéro, j’ai envie de dire que finalement la vie virtuelle a pris le dessus sur la vie réelle.

Cependant, j’ai trouvé malin comme choix du réalisateur qu’elle choisisse une communauté ; par hasard il y en a une à proximité, la communauté catholique. Pour valider son entrée elle doit simplement faire le signe de la croix.

En conclusion, c’est une vidéo qui fait plutôt peur et qui semble très réaliste quant à ce qui nous attend. Je pense que pour le rendu visuel le réalisateur japonais s’est inspiré des rues de Tokyo, qui regorgent de néons et de sons qui interpellent le passant. Jugez par vous-même :

rue de Tokyo

Je suis sûr que vous trouverez plein de petits détails que je n’ai pas remarqués, n’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires.

 

Alors pour ou contre la réalité augmentée ? Que pensez-vous de cette réalité futuriste ? Attirante, ou flippante ?

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.