Accueil Tuto Les commandes cachées de Skype

Les commandes cachées de Skype

par Jérémy PASTOURET

Hier, en discutant avec un contact sur Skype, un drôle de message est apparu à l’écran. Skype a-t-il détecté que j’aime bidouiller les programmes, ou est-ce que j’ai fait une commande par hasard en discutant avec mon contact ? Je penche plutôt pour la deuxième explication 😀. Dans tous les cas, voilà le message qui apparu dans mon fil de discussion :

Skype commande Les développeurs qui lisent cet article doivent certainement reconnaître le format d’écriture.
Ce que l’on voit ici, c’est un petit récapitulatif des commandes que l’on peut exécuter ; on retrouve traditionnellement ce genre de choses dans les programmes qu’on exécute dans un invite de commande. Par exemple, sur des OS tournant sous Linux, il nous suffit de taper:

man unprogramme

et on obtient son manuel.

Manuel LS

Ici on a le manuel de la commande « ls » qui nous permet d’afficher des dossiers en ligne de commande sur Linux.

Revenons à notre sujet principal : les fonctions cachés de Skype. Vous pouvez obtenir le même schéma de commande en tapant ceci dans une de vos discussions:

/help

On obtient l’image que j’ai montrée précédemment, dans laquelle on retrouve toutes les commandes de base comme un mémo.
C’est un réflexe à avoir. Imaginons que je ne me souvienne plus de la commande qui permet d’écrire en gras : je tape /help. Si j’utilise un programme spécifique mais que je ne connais plus les arguments de la fonction, je peux utiliser man fonction pour Linux ou fonction \? pour l’invite de commande Windows. Enfin la dernière solution reste notre grand ami Google.

Je vais vous montrer une seconde commande :

/me fait un exemple

 A quoi ça sert vraiment, je n’en ai aucune idée, peut être uniquement pour frimer auprès de vos collègues en mode « j’ai trouvé une faille dans Skype, je peux marquer du texte après mon nom. » Whaou.

Pour la commande /add [skypename+], elle permet comme son nom l’indique d’ajouter un utilisateur à la discussion en cours.

Par contre, le couple de commandes suivant (/alertson et /alertsoff) est un peu plus compliqué à comprendre. Elles permettent d’activer ou de désactiver des alertes. Alors vous allez me dire « qu’est-ce qu’une alerte ? » On en reçoit une à chaque fois qu’un de nos contacts nous envoie un message (ce qui peut être saoulant en fonction du volume de messages envoyés).Skype

Cependant la commande /alertson peut prendre en compte un paramètre supplémentaire qui spécifie une série de mots clés avant de nous lancer une alerte.

Petit exemple pratique :

Vous avez dans vos contacts une personne qui vous parle tout le temps pour tout et n’importe quoi. Vous avez décidé de couper le son de Skype et les notifications à cause de cette personne. Désormais vous pouvez mettre en place une alerte sur le mot « urgent » et vous ne serez notifié que lors d’un message « urgent » ; ou tout simplement vous entrez un /alertsoff pour tout couper.

La dernière commande /wikimarkup vous permet d’activer la syntaxe de wiki pour écrire.

Par exemple :

*une phrase* 👉 une phrase (en gras)

_une phrase_ 👉 une phrase (en italique)

~une phrase ~ 👉 une phrase (barré)

Un ultime bonus : quand vous venez d’envoyer un message et que vous vous rendez compte qu’il y a une erreur, appuyez sur la flèche du haut de votre clavier pour avoir de nouveau accès à votre texte, le modifier puis envoyer votre correction.

Voilà pour mon petit tour sur les secrets de Skype, j’espère que vous frimerez bien sur le réseau…

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

kylian moisan 19 novembre 2017 - 12 h 57 min

moi, sa ne marche pas quand je marque:
_coucou_ ou *coucou* ou ~coucou~ , ca marque dans les messages :
_coucou_ ou *coucou* ou ~coucou~

Répondre
Jérémy PASTOURET 20 novembre 2017 - 23 h 13 min

Je viens de faire le test, j’ai l’impression que c’est la nouvelle mise à jour de Skype. Il faut être patient et attendre un correctif de la part de Microsoft.
Cependant, les fonctions présentes dans l’article fonctionnent avec Skype Web par navigateur.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.