Accueil Cuisine Macarons : les manger c’est bien, les faire c’est mieux !

Macarons : les manger c’est bien, les faire c’est mieux !

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Samedi dernier, pour nous remettre du week-end précédent consacré à travailler lors du Arles Start’Up Challenge, nous avons décidé de tester une activité un peu plus amusante. Et surtout carrément gourmande, puisque nous avons participé à un cours de pâtisserie. Pour la première leçon de notre vie en compagnie d’un professionnel, nous n’avons pas fait les choses à moitié. Oui, mesdames et messieurs, nous nous sommes attaqués à un monument du sucré. A ces petits gâteaux qui affolent les parisiens chics, mais qui sont aussi la bête noire des pâtissiers amateurs : j’ai nommé… les macarons.

macarons

Grosso modo, avant de participer à ce cours, voici ce que je savais sur le macaron. Ce biscuit ressemble à un mini-hamburger, avec deux coques rondes et de la garniture au centre. Il se compose de poudre d’amandes, de blancs d’œufs et de sucre. Et il doit être surveillé comme un gamin accro au sucre dans un magasin de bonbons… parce que tout se joue au gramme près, au degré près, à la seconde près. Et finalement, grâce à ce cours, j’ai pu remettre en question ces préjugés !

Ou pas. En fait la fabrication de ce petit gâteau correspond exactement à l’idée que je m’en faisais. C’est technique, ça demande de la précision. Et pour les novices que nous sommes, les trois heures consacrées à la réalisation de nos macarons n’ont pas été de trop.

Heureusement que chef Mat’ (comme dans Mat’carons), notre professeur du jour, est attentif et pédagogue. Il prend le temps de nous expliquer la composition du macaron, les gestes à réaliser, les étapes à respecter. Et de nous réexpliquer les mesures, le temps de cuisson, et le maniement de la poche à douille. Oui, c’est samedi matin. Nous nous sommes couchés tard la veille, et ça se voit… pour la virtuosité, on repassera. Enfin, l’important c’est d’arriver à fabriquer ces fameux macarons, en bon état évidemment. Et laissez-moi vous dire que le suspense dure vraiment jusqu’à la fin.

La matinée pâtisserie en images :

Voici quelques photos de notre matinée. J’espère qu’elles vous mettront l’eau à la bouche !

Après l’effort, la dégustation ! Sachez que les macarons se conservent très bien : quelques jours au réfrigérateur, et quelques mois au congélateur. Mais ça, c’est seulement si vous résistez à la tentation de tous les croquer d’un coup 😉.

Maintenant nous connaissons toutes les astuces pour la réalisation de macarons parfaits. Ce qui est top pour épater la galerie – et faire plaisir à nos proches. Et vous alors, qu’attendez-vous ?

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.