Accueil Evénements Magritte : chapeau melon et pipe en bois

Magritte : chapeau melon et pipe en bois

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

J’ai décidé de vous parler d’un peintre dont j’apprécie particulièrement l’oeuvre : René Magritte. Coup de chance ou hasard du calendrier, nous avons pu visiter à trois semaines d’intervalle deux expositions qui lui sont consacrées. Mi-septembre, nous avons découvert le musée Magritte à Bruxelles. Puis, ce week-end, nous avons profité d’un séjour à Paris pour visiter l’exposition temporaire consacrée à cet artiste au Centre Pompidou.

Qui était René Magritte ?

Peintre belge du XXe siècle, il a démarré sa carrière en illustrant des affiches publicitaires. Figure incontournable du courant surréaliste, ses tableaux sont célèbres dans le monde entier.

pomme

Dans le musée qui lui est consacré à Bruxelles, la visite débute par un documentaire très intéressant qui détaille sa vie. La rencontre avec sa femme, qui devient sa muse. Les prémices de son succès aux Etats-Unis. Mais surtout, ce qui frappe chez ce peintre, c’est la normalité de sa petite vie bien rangée. La banalité de sa routine. Un homme dont l’apparence et l’existence semblent en permanente contradiction avec ces idées incroyables qui fourmillent dans sa tête. Et qu’il s’est consciencieusement appliqué à traduire en peinture, en créant des tableaux à foison.

Pourquoi son oeuvre plaît-elle autant ?

Lors de notre visite au Centre Pompidou, nous avons fait la queue un long moment avant de réussir à rentrer dans l’exposition temporaire. Sur le seuil, nous avons aperçu le décompte des visiteurs en temps réel, affiché sur l’écran lorsque l’employée du musée scanne les billets. 387 personnes, entassées dans 5 salles, cherchant tant bien que mal à apercevoir les tableaux sans trop se marcher dessus. OK, c’était un dimanche après-midi. Oui, l’exposition venait d’être inaugurée deux semaines auparavant. Mais ces précisions contextuelles ne suffisent pas à expliquer l’engouement suscité par cette exposition.

it's raining men

J’ai l’impression que les œuvres de René Magritte plaisent particulièrement parce qu’elles ont peu à peu glissé dans la pop culture, au même titre que celles d’Andy Warhol par exemple. Tout le monde connaît (au moins de vue) la pipe, la pomme, le chapeau melon. Les motifs récurrents de sa peinture sont souvent détournés et réutilisés en décoration, ou comme référence humoristique. Par exemple, jetez un oeil à ce collier.

Il est probable que l’oeuvre de Magritte nous plaise autant parce qu’elle est simple. Le dessin est réaliste, les contours sont nets, ses tableaux dégagent d’emblée une impression d’accessibilité. Nul besoin d’être un expert pour admirer ses œuvres. Il met à portée de main ce courant surréaliste si particulier. Moins angoissant et torturé que Salvador Dali, moins déjanté et fouillis que Joan Miró, appartenant eux aussi au surréalisme.

Provoquer la réflexion

pipe, ou pas

Magritte s’est beaucoup interrogé sur le langage, le sens des mots, les apparences. L’un de ses tableaux les plus célèbres, La trahison des images (cf clin d’œil ci-dessus), en est le parfait exemple. Voici ce qu’il a déclaré à son sujet :

La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau “Ceci est une pipe”, j’aurais menti !

Personnellement, je trouve que sa peinture a une dimension quasi-magique. Quand on s’approche d’un de ses tableaux, on y voit tout d’abord quelques objets du quotidien, qui nous sont familiers. Puis d’un coup, avec une étincelle dans le regard, on prend conscience de la signification de l’oeuvre. Comme un papier qu’on passerait à la bougie et qui dévoilerait un message secret.

J’espère que je vous ai donné envie d’en savoir plus sur René Magritte. Allez voir ses expositions, et surtout ne manquez pas la boutique du musée ! Cet artiste a réussi à faire rêver des millions de personnes avec les objets que nous possédons, à portée de main dans notre salon. Personnellement, je trouve que craquer pour un objet décoratif inspiré de sa peinture, c’est un juste retour des choses… et une belle façon de lui rendre hommage.

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

1011 23 novembre 2018 - 13 h 32 min

En rapport avec votre article, une série de dessins clin d’oeil à l’oeuvre de René Magritte « Ceci n’est pas une pomme »
La légende diffère cependant. Sous l’image d’un fruit ou d’un légume la liste exhaustive des produits phytosanitaires que contiennent pommes, fraises, pomme de terre … :  » Ceci est du Abamectine , Acequinocyl , Clofentézine , Etoxazole … »
A découvrir la série en cours de réalisation : https://1011-art.blogspot.com/p/hommage-magritte.html

Bonne dégustation ! « Manger 5 fruits et légumes par jour ! » … avec ou sans pesticides ?

Répondre
Louise NICOLAS 23 novembre 2018 - 14 h 56 min

Bonjour, merci pour votre lien vers ces travaux tout à fait pertinents. C’est vrai que ça en devient surréaliste…

Répondre
1011 2 décembre 2018 - 18 h 49 min

Oui en effet tristement surréaliste …

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.