Accueil Evénements Des projets inspirants à la Maker Faire Paris 2018
Retour du Maker Faire Paris 2018 - Par Jérémy

Des projets inspirants à la Maker Faire Paris 2018

par Jérémy PASTOURET

Il y a quelques mois, nous vous avions parlé du Maker Faire de Paris :

Bidouilleurs, préparez vos projets pour la Maker Faire de Paris

Au lendemain de notre week-end chez les makers du monde entiers réunis sur Paris, je vous propose un article assez global. Mon but : vous parler des projets que j’ai vus, ainsi que des discussions que j’ai eues sur différents stands.

 

Des robots

 

Vous aimez les robots ? J’en ai vu plein, et de toutes sortes : des très petits, des gigantesques. On a assisté à des combats (gentils) de robots. Certains se spécialisent dans le dessin des cercles, d’autres sont touffus. J’ai aussi rencontré un bipied qui marche, un robot énorme transportable par un humain, et d’autres qui suivent les lignes noires tracées sur des feuilles.

 

Des communautés d’échanges

DesignSpark

Sur le stand de DesignSpark, j’ai pu rencontrer un robot qui dessine sur un tableau d’école. il est programmable par des élèves et disponible en kit. Ce projet s’adresse aux écoles qui souhaitent transmettre la passion de l’électronique et du code. Mais ce n’est pas uniquement ce que représente DesignSpark. Il s’agit surtout une plateforme d’échanges, d’une communauté qui partage de nombreux projets (crées par monsieur tout le monde, ou par des ingénieurs). Je vous conseille d’y faire un tour.

 

iFixit

Conférence iFixit avec Kyle Wiens

 

Je suis sûr que certains d’entre vous en ont déjà entendu parler. C’est un célèbre site qui vous aide (entre autres) à réparer votre smartphone. Sa passion : démonter tous les nouveaux produits électroniques tendances. Présent pour la première fois à la Maker Faire, ils ont reçu deux types de visiteurs sur leur stand. Ceux qui ne connaissaient pas du tout iFixit, et ceux qui se sont précipités pour rencontrer l’équipe et témoigner leur enthousiasme.

On a même eu la chance d’assister à la conférence du fondateur du site. L’intervention a été enregistrée, on vous partagera le lièn dès sa mise en ligne. En tout cas, il s’est montré très inspirant ; j’aime beaucoup sa façon de penser. Pour lui et pour son équipe, il est très important que les gens arrivent à réparer leurs appareils par eux-mêmes. Alors ils font de leur mieux pour proposer toujours plus de tutoriels et accroître la communauté. D’ailleurs, tout le monde peut publier des tutoriels. Je rédigerai prochainement un article plus complet sur iFixit car il y a pas mal de choses à en dire.

 

Oui are makers

Sur le site Oui are makers, vous trouverez des tutoriels rédigés par des internautes qui souhaitent partager leur passion. Ils vous proposent aussi de réaliser certains de ces projets. Le site est plutôt bien organisé : vous y trouverez des idées de projets à réaliser seul ou en famille. Si vous aussi, vous souhaitez faire profiter d’autres internautes de vos projets, c’est le bon endroit pour le faire. Ce site est ouvert à tous les makers : électronique, bois, couture, déco… ne manquez pas ce vaste partage de créativité.

 

Des artistes

Des bornes d’arcades

 

Qui dit maker… dit bidouillage, bricolage, électronique, geek, jeu vidéo ! Et donc bornes d’arcades. J’en ai vu de toutes sortes. Ma préféré ? Celle customisée pour Metal Slug par l’entreprise Flex. Maker Faire est un des évènements ou vous pouvez essayer plein de bornes d’arcades (qui attirent à la fois les jeunes et les plus âgés). Je suis même tombé sur des consoles portables avec des jeux rétro. Et d’autres avec la possibilité de coder ses propres jeux comme la GameBuino.

 

Le Délesteur

Le Delesteur

J’ai aussi rencontré des artistes, comme Le Délesteur qui combine mise en scène, électronique et mystère. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé le personnage, même si son récit est un peu longuet. Pour ma part, je suis bien rentré dans son univers. Au menu : des mathématiques, une explication sur le fait que le hasard n’existe pas et une machine intelligente qui répond à vos questions existentielles. Personnellement, ça me rappelle la grande question sur l’univers… et sa réponse : 42. Si vous souhaitez en savoir plus, voici sa page Facebook.

 

Des imprimantes 3D… et des objets imprimés

 

Dans ce domaine, c’est le grand défilé : tout le monde s’y est mis ! J’ai même trouvé qu’il y en avait trop. Beaucoup de machines impriment sans relâche toute la journée des trucs qui finiront à la poubelle… juste pour faire des démos. A mon sens, beaucoup de gaspillage de matière plastique. Mais je dois dire qu’il y avait sur certains stands de véritables « œuvres ». A savoir des figurines qui traditionnellement coûtent cher, mais sont désormais imprimées en 3D et assemblés. J’ai aussi été bluffé de voir en vrai la Prusa I3, capable d’imprimer une pièce en plusieurs couleurs.

 

Apprendre à faire soi-même

Craft’n Sound

 

Je suis tombé sur des entrepreneurs qui veulent donner à chacun l’opportunité de monter ses appareils soi-même. Et ce sans l’aide de professionnels, uniquement avec un guide. De cette manière, le consommateur devient acteur et sait comment réparer et faire évoluer son produit. L’entreprise propose de monter et customiser votre propre enceinte/table déco. Si cela vous intéresse, voici la page de leur campagne Ulule ainsi que leur site web.

 

Monter son propre Maker Robot à LED

Maker Bot en Kit

J’ai même pu faire un peu de soudure et monter mon Maker Robot grâce à l’atelier proposé pendant l’évènement. Grands et petits découvrent les joies de la soudure, des LEDs, des piles. Accompagnés par des professionnels, on apprend vite les bons gestes. Il faut juste faire attention à pas se brûler.

 

Un peu de musique live

Quintium

Carte son et pédalier Quintium

Un pédalier midi, une carte à puce spécialisée mais open source, un Raspberry Pi, un ampli à lampes, un son stéréo et une superbe guitare. Voilà tout ce qu’il vous faudra pour envoyer un joli son. Si vous êtes musicien, je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site (une fois la rubrique « musicien »publiée, c’est en cours de création). Vous serez étonné.

 

Conclusion

 

Conclusion Maker Faire Paris 2018Conclusion Maker Faire Paris 2018

 

Tout au long du Maker Faire Paris, les personnes présentes étaient dans une optique d’échange, de partage des connaissances. Les ateliers ont permis aux plus petits et aux plus grands de bricoler des petits objets, seuls ou accompagnés. Les parents ont partagé des moments de complicité avec leurs enfants en soudant des composants, ou en sciant du bois… c’était beau à voir ! Et les enfants avaient des étoiles pleins les yeux en regardant les imprimantes 3D ou les robots en train de s’animer. C’est donc un bel évènement à la fois pour les familles et pour les makers qui aiment l’électronique, le bricolage et l’écologie.

D’ailleurs, nous remercions très chaleureusement la Maker Faire de nous avoir invité à cette 5ème édition. Rendez-vous à Paris l’année prochaine !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.