Logo des Enovateurs
Marée noire numérique : nos déchets digitaux submergent le Web

Marée noire numérique : nos déchets digitaux submergent le Web

Faites un peu de ménage : supprimez vos comptes lorsque vous ne vous servez plus d'une plateforme Web ou d'un site.

Nous sommes tous de gros pollueurs sur le Web. Pourtant, on pourrait commencer par supprimer nos comptes lorsqu'on n'utilise plus une plateforme Web. Est-ce que cela fait vraiment une différence ? Oui, car cela permet d'éviter que des traces inutiles subsistent : des données surexploitées générant de la pollution sur du matériel informatique.

Nous aimons tous tester de nouvelles choses, tenter de nouvelles expériences, utiliser de nouveaux outils. Sur le Web, c'est très simple, une adresse mail ou un compte Facebook suffit pour créer votre compte en moins de 5 secondes sur la dernière plateforme à la mode.

Vous testez les nouveaux filtres photos, quelques effets, c'est plutôt sympa. Jusqu’à ce qu'une fonctionnalité ne marche pas vraiment comme vous l'aviez imaginé. L'interface ne vous convient pas, les boutons sont trop petits, l'effet dont vous rêviez n'est pas disponible. Alors vous vous lassez, et vous passez à autre chose.

Des déchets en bord de route

A chaque fois que vous vous inscrivez sur une plateforme et que vous partez sans clôturer votre compte, c'est comme si vous laissiez en bord de route un sac rempli de documents contenant des traces de votre passage. Ce sac usagé restera là jusqu’à ce que la plateforme ferme. Dans de très nombreuses années...

Or ce sac contient toutes les informations que vous avez saisies. Sans oublier celles qui ont été récupérées automatiquement par la plateforme.

Par exemple : votre photo de profil Facebook, votre adresse mail, la date à laquelle vous avez créé votre compte, les heures où vous vous êtes connecté·e, les boutons sur lesquels vous avez cliqué...

Un ménage de printemps numérique

Avez-vous une idée de toutes les données que vous laissez s’entasser sur les serveurs ? En ce qui me concerne, je ne peux pas en évaluer précisément le volume. Mais je sais que c'est très conséquent. Pour le réduire au maximum, je m'oblige à supprimer mon compte à chaque fois qu'une plateforme ne me convient pas.

Après avoir lu cet article, prenez quelques minutes : pensez à la dernière plateforme sur laquelle vous n'êtes jamais retourné·e. Et supprimez votre compte. De nombreux serveurs et disques durs vous en remercieront !

Jérémy PASTOURET
Jérémy PASTOURET
Journaliste en recherche constante de nouveaux outils plus légers, accessibles à tous et respectueux de la vie privée de leurs utilisateurs.

Commentaires

Ecrire un commentaire

Sobriété

Passez à l'étape supérieure :

Découvrez nos tutos !

Chargement d'un nouvel article...

Les Enovateurs

Rejoignez notre communauté de lecteurs

Retrouvez-nous aussi sur

linkedin