Accueil Développement durable Objectif zéro plastique dans ma salle de bains ! (1)
Salle de bains zéro déchet

Objectif zéro plastique dans ma salle de bains ! (1)

par Louise PASTOURET

Il y a maintenant trois ans, j’avais publié sur le blog plusieurs articles au sujet des produits de beauté bio. Les années ont passé et je me devais de franchir une nouvelle étape : examiner tout aussi soigneusement le contenant que le contenu. Il y a deux semaines, nous avons vu comment faire pour se débarrasser du plastique alimentaire jetable. Sans plus attendre, passons maintenant à la salle de bains pour revoir nos habitudes. L’objectif : éliminer le plastique installé dans cette pièce depuis des années.

Grand ménage dans ma salle de bains : les produits d’hygiène de base :

Commençons par l’hygiène de base, et parlons des produits que nous utilisons pour nous laver. Les shampooings et gels douches sont presque toujours conditionnés dans des bouteilles en plastique. Celles-ci sont parfois recyclables ; mais ce n’est pas le cas la plupart du temps. Et puisque le meilleur déchet est encore celui qui n’est pas produit, passons tout de suite à l’objectif zéro plastique sous la douche.

Mon gel douche :

Shampooing solide

Pour remplacer le gel douche, rien de tel qu’un bon savon de Marseille à base d’huile d’olive (72% exactement). Artisanal, hein, parce que l’appellation n’est pas protégée… donc certains industriels ne se privent pas pour l’utiliser. Voici les dernières savonneries « fabriquant le savon de Marseille traditionnel dans la région marseillaise, c’est-à-dire par saponification en chaudron, selon le «procédé marseillais»  » (d’après le site de l’Union des Professionnels du Savon de Marseille) :

Comptez un peu plus de 5€ pour un cube de savon de 600g qui durera looongtemps. Et sans aucun emballage plastique.

Mon shampooing :

Shampooing solide

Pour éliminer les bouteilles en plastique, on peut reproduire la méthode utilisée pour le gel douche. C’est-à-dire passer d’une forme liquide à un produit solide. Et justement, le shampooing solide a fait son entrée sur le marché depuis plusieurs années déjà. Les marques et les gammes se sont développées pour correspondre aux différents types de cheveux : gras, secs, normaux, colorés, etc. Chacun y trouvera donc son bonheur.

En termes d’usage, il faut prendre l’habitude de frotter le galet de shampooing sur la tête. La mousse se forme au contact des cheveux mouillés. Vous pouvez ensuite laver votre crinière comme vous l’avez toujours fait.

Personnellement, j’ai un faible pour les shampooings solides Lamazuna. Bonus 1 : ils ont le bon goût d’être emballés dans des boîtes en carton. Bonus 2 : la marque propose également ce pot de rangement en verre qui permet à l’eau de s’écouler une fois la douche terminée. A raison de 10€ le shampooing et 5€ le pot de rangement, voici la preuve qu’économies et écologie sont parfaitement compatibles.

En conclusion…

Voilà tout un programme à mettre en place petit à petit dans votre propre salle de bains. D’autant plus que ces produits ne coûtent pas un bras. Rendez-vous très prochainement pour la 2e partie de cette série anti-plastique ! Et bien sur, si vous connaissez d’autres bons plans ou trucs et astuces, partagez-les en commentaire.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.