Accueil Développement durable Planète : stop au toujours plus ! Si on en faisait moins… mais mieux ?
En faire plus pour la planète

Planète : stop au toujours plus ! Si on en faisait moins… mais mieux ?

par Louise PASTOURET

Ce 22 août 2020 marque le jour du dépassement. A peine plus de la moitié de l’année s’est écoulée, et nous venons de consommer l’ensemble des ressources que notre planète est capable de produire en un an. Or chaque année, cette date survient de plus en plus tôt. Si elle a été repoussée cette année (l’an dernier, le jour du dépassement a eu lieu le 29 juillet), c’est uniquement à cause d’une pandémie qui a forcé la majeure partie des activités humaines à s’arrêter pendant plus de 2 mois.

Voici donc l’occasion de prendre un moment pour réfléchir à nos modes de vie. A nos systèmes de consommation, d’exploitation des ressources, de gestion des déchets.

La planète va mal… et c’est à cause de nous

Bannière pollution

Nous sommes habitués à avoir énormément de choix, dans tous les domaines. Il suffit de faire un tour dans n’importe quel rayon de grande surface pour s’en convaincre… cela en devient presque absurde. Du gel douche au pain de mie, on en vient à se poser des questions existentielles dans des domaines complètement mineurs pour notre épanouissement.

D’une manière générale, peu de personnes se rendent vraiment compte de ce qui se cache derrière les produits que nous consommons chaque jour. Les ressources, l’énergie, le travail nécessaire à leur création et à leur acheminement passent complètement inaperçues. C’est valable aussi bien pour les denrées alimentaires que pour les vêtements, les équipements électroniques…

Alors si nous commencions à changer de regard, de posture ? A prendre un peu de distance par rapport à toutes ces incitations à consommer ? Accumuler les affaires ne garantit pas une vie épanouie, contrairement à ce qu’on nous rabâche. N’en déplaise aux marques et aux publicitaires, nos problèmes ne s’envolent pas grâce au dernier robot ménager.

Concrètement, que pouvons-nous faire ?

Manifestation pour la planète

Le changement débute tout doucement, en s’informant sur le sujet. En remarquant comment fonctionnent les autres personnes. Puis par des petits gestes : utiliser un sac de courses réutilisable, emprunter au lieu d’acheter, arrêter de faire les soldes, consommer des denrées alimentaires au delà de la date limite d’utilisation optimale…

L’objectif : passer du toujours plus au moins… mais mieux. Afin de se simplifier la vie, gagner du temps et se recentrer sur l’essentiel. Puis, au-delà de ces bénéfices à l’échelle individuelle, pour mettre un terme aux comportements qui nuisent à la planète et compromettent notre futur.

Temps et qualité de vie

L’avantage quand on a besoin de moins, c’est qu’on se sent plus libre… et moins dépendant. Par exemple, on peut choisir de consacrer moins de temps à gagner sa vie. Ce temps-là devient ainsi disponible pour des activités bénéfiques, épanouissantes, reposantes, etc. Par exemple on peut apprendre de nouvelles compétences, se consacrer à sa passion, passer des moments avec sa famille, s’accorder un temps de pause dans la nature. Bref, profiter de moments pour soi, pour nos proches, pour les causes qui nous tiennent à cœur.

Faire soi-même

Une pratique intéressante, qui permet de mieux se rendre compte de la vraie valeur des choses, c’est le DIY (Do It Yourself – fais-le toi-même). Quand on crée un objet de nos propres mains, on fait l’expérience des ressources nécessaires et du temps passé pour mener ce projet à bien. Qu’il s’agisse d’une tomate, d’un Tshirt ou d’un meuble : rien de tel pour prendre conscience de leur valeur au lieu de les prendre pour acquis. Sans compter la fierté d’avoir créé quelque chose de ses propres mains au lieu de l’avoir acheté dans le premier supermarché venu.

💡 Pour poursuivre la réflexion, découvre cette infographie très complète du site Qu’est-ce qu’on fait qui récapitule en images tous les dommages que nous infligeons à la planète.

👉 Et toi, es-tu prêt·e à remettre tes habitudes en question dès aujourd’hui, pour faire reculer le jour du dépassement l’année prochaine ?

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.