Accueil Bons plans Porto, 2e jour : Casa da Musica, Lello et Douro
2e jour à Porto

Porto, 2e jour : Casa da Musica, Lello et Douro

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Vous venez tout juste de rentrer de congés mais l’envie de repartir vous démange déjà ? Rien de plus humain. Voici quelques idées pour organiser votre prochain voyage à Porto. Dans un premier temps, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à consulter mon premier article bourré de découvertes sympathiques sur place. La suite, c’est par ici :

2e jour à Porto

Casa da Musica

Casa da Musica - Porto

Cette drôle de structure dédiée à la musique, située à l’écart des rues les plus animées du centre, surprend les visiteurs au premier coup d’œil. Une visite guidée en anglais est organisée tous les jours, à 11h et 16h. Et si vous passez au mois d’août, une visite supplémentaire en français est proposée à 15h. Comptez 10€ par personne pour percer les secrets de cet édifice hors du commun.

Au cours de cette visite, on apprend ainsi que l’architecte hollandais Rem Koolhaas a conçu le bâtiment comme une météorite s’écrasant sur Porto. Le sol ondulé tout autour de l’édifice, prisé des skaters, figure donc une onde de choc. Le clou de la visite, une fois à l’intérieur ? La salle de concert principale. Rien n’a été laissé au hasard pour y créer une acoustique parfaite : revêtement en bois, double-vitrage ondulé, rideaux ajustables, absence de fosse d’orchestre. Mais la Casa de Musica ne se résume pas à une salle de concert.

De nombreux ateliers, cours et spectacles sont régulièrement organisés au profit des habitants de la ville, quel que soit leur âge. Familles, groupes scolaires et personnes en situation de handicap sont accueillies pour que la musique soit réellement accessible à tous. Et pas seulement la musique classique : tous les styles sont les bienvenus à la Casa da Musica. En bref, une visite spectaculaire à ne manquer sous aucun prétexte.

Livraria Lello

Livraria Lello - Porto

Visiter une librairie ? Comme un musée ? Oui, parce que celle-ci est une véritable institution à Porto. Inaugurée en 1906, cette boutique centenaire a rassemblé entre ses murs des générations de lecteurs. Sa façade, ses rayonnages, son grand escalier, son plafond orné d’un remarquable vitrail : tous ces éléments atypiques confèrent à ce lieu une atmosphère vénérable. Beaucoup la considèrent d’ailleurs comme la plus belle librairie du monde.

Mon conseil : organisez-vous. C’est probablement la première et dernière fois que vous entrerez dans une librairie aussi bondée. Préparez-vous à prendre patiemment place dans la longue file d’attente qui serpente sur le trottoir. Et ce, quelle que soit l’heure de la journée. Mais auparavant, n’oubliez pas d’acheter votre billet d’entrée à la boutique qui se trouve 50m plus loin – ou sur internet : en effet, l’entrée coûte 5€. Si vous achetez un livre, cette somme sera déduite du prix. Rassurez-vous, on trouve chez Lello des ouvrages en français et en anglais.

On dit que cette librairie aurait inspiré J.K Rowling, qui a habité quelque temps à Porto au début des années 90. Elle venait alors de commencer l’écriture du premier tome d’Harry Potter. Une fois à l’intérieur, on comprend bien comment ce lieu exceptionnel a pu influencer cette célèbre auteure. Alors foncez : vous ne serez pas déçu !

Le quartier de la Ribeira et les rives du Douro

Douro - Porto

Envie de prendre l’air ? Alors dévalez les ruelles et les escaliers en direction du Douro. Ce fleuve, qui prend sa source en Espagne, serpente jusqu’à Porto avant de se jeter dans l’océan Atlantique – à quelques kilomètres seulement de là. Historiquement, c’est sur ses rives que l’activité marchande et la vie économique de Porto se sont développées.

Comme son nom l’indique, Porto a longtemps été un port de commerce florissant. Pour la petite histoire, ce sont les Anglais qui, au XVIIe siècle, ajoutèrent du brandy au vin qu’ils importaient du Douro. Ceci dans le but de le conserver pendant la traversée. Ils donnèrent alors naissance… au Porto (Port wine, en anglais). Ce vin, devenu très populaire en Angleterre, participa de manière déterminante au développement économique de Porto. Qui en fit d’ailleurs sa spécialité.

Ainsi, pendant des siècles, les bateaux sillonnèrent le fleuve jusqu’aux vignobles de la vallée du Douro. Aujourd’hui, les embarcations ne transportent plus que des touristes. Ce qui n’empêche pas de profiter d’une belle balade au bord de l’eau, à l’heure où le soleil se couche. La rive est très animée : restaurants, cafés et boutiques de souvenirs attirent les passants, tout comme les artistes de rue et les stands de nourriture à emporter. En marchant, on peut admirer les vieux immeubles qui bordent le fleuve. Mais ce qui retient surtout l’attention, c’est le pont Dom Luis qui relie Porto à la ville d’en face : Vila Nova de Gaia.

Et si on traversait le fleuve pour aller y faire un tour ? Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles idées de visites !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.