Accueil Bons plans Porto, 1er jour : azulejos, dorures et francesinha
Porto

Porto, 1er jour : azulejos, dorures et francesinha

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Bienvenue sur notre blog en cette nouvelle année 2019 ! Nous souhaitons qu’elle vous soit riche en découvertes, apprentissages, échanges, voyages ! Et justement, pour vous donner envie de partir, voici un aperçu de la ville de Porto telle que nous avons pu la découvrir en cette fin d’année 2018. Lacez de bonnes chaussures, bouclez votre sac et préparez-vous à apprécier la vue : c’est parti pour 3 jours dans cette cité majestueuse.

1er jour à Porto :

Estaçao de Sao Bento

Palacio da Bolsa - Porto

Un promeneur distrait pourrait passer devant sans y prêter attention…. mais ce serait une grossière erreur. Il suffit de passer la tête dans l’entrée de la gare de Sao Bento pour se rendre compte qu’elle est tout sauf banale. Édifiée en 1896, son hall est recouvert d’azulejos. Ces carreaux de faïence blancs et bleus, typiques du Portugal, illustrent ici quelques-uns des événements historiques majeurs du pays. Les voyageurs plongés dans la contemplation de ces fresques doivent tout de même faire attention à ne pas rater leur train !

Catedral Sé

Catedral Sé - Porto

La cathédrale de Porto domine la ville de toute sa hauteur, et sa visite se mérite : pour y accéder, il faut choisir entre pentes raides ou escaliers interminables. Une fois qu’on a repris son souffle, on peut alors admirer sa façade en granit monumentale. Ses allures d’austère forteresse peuvent surprendre pour un lieu de culte. Mais son intérieur mélange les styles : plus on s’avance, plus le roman laisse place au baroque et à ses arabesques chargées d’or.

Pour la modique somme de 3€, on peut aussi accéder au cloître de la cathédrale. Mêlant azulejos et arcades en granit, cet espace particulier ne laisse aucun visiteur indifférent. Il est également possible d’accéder à une terrasse, en passant par un musée exposant quelques-uns des trésors de l’Eglise portugaise.

Palacio da Bolsa

Palacio da Bolsa - Porto

Cet édifice a joué un rôle majeur dans le développement économique et commercial de Porto. Et de nos jours, il est encore en fonction. On peut participer à une visite guidée (en portugais, espagnol anglais ou français) pour en découvrir les nombreuses merveilles architecturales. En effet, dès 1842, de nombreux artistes portugais participent à l’édification de ce qui est désormais l’Associaçao Comercial do Porto. On peut ainsi déambuler dans le Hall des Nations et admirer les dorures et marqueteries de la Salle Dorée. Puis finir bouche bée devant les ornementations complexes du Salon Arabe. Les admirateurs de Gustave Eiffel auront aussi l’occasion d’entendre son nom mentionné à plusieurs reprises. Pour 10€, voilà une visite dont il serait dommage de se passer.

Bonus culinaire : la Francesinha

Francesinha - Porto

Pour déguster une francesinha, fameuse spécialité locale, nous nous sommes rendus au Café Santiago (sur les conseils d’un guide de poche Hachette : « un grand week-end à Porto et ses environs »). Ce plat, qui évoque notre croque-monsieur national, se décline à Porto au format maxi-protéiné. La version que nous avons goûtée se compose de deux tranches de pain grillé. Elles sont garnies de… mortadelle, saucisses, steak de boeuf, et jambon. Ce sandwich est ensuite généreusement recouvert de fromage, puis surmonté d’un jaune d’oeuf. La touche finale ? Une généreuse ration de sauce secrète, orange et épicée. Cependant l’assiette ne serait pas complète sans une bonne portion de frites. Vous êtes au régime ? Fuyez 😉

Bonus solidaire : Portugues de Gema

Portugues de Gema - Porto

Voici une autre adresse qui mérite d’être signalée. Ce restaurant discret se trouve dans une ruelle étroite, à deux pas de la cathédrale. Le cadre est agréable, les plats délicieux et le service impeccable. Un bon établissement comme tant d’autres ? Oui, mais pas seulement puisque cette brasserie offre une activité à des personnes sans domicile fixe. Le projet « Giving Life a Purpose » (donner du sens à sa vie), lancé en 2006, a ainsi permis à des centaines de portugais de se réinsérer grâce à des formations en hôtellerie et restauration. Sans aucun doute, une étape incontournable lors d’un séjour à Porto.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite des visites incontournables et bonnes adresses de la ville !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.