Accueil Développement durable Un potager sur le balcon (1) : cultivez des légumes savoureux !

Un potager sur le balcon (1) : cultivez des légumes savoureux !

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Cela fait maintenant 3 ans que nous sommes installés dans notre appartement du sud de la France. Nous avons le privilège de bénéficier d’un balcon orienté plein sud. Et dès notre arrivée, nous l’avons garni de quelques jardinières pour y faire pousser des plantes potagères. Ça s’est fait à l’initiative de Jérémy, à l’époque je ne me savais pas capable de prendre soin du moindre végétal.

C’est sur ce balcon que j’ai appris à planter, arroser, tailler, biner, bref bichonner toutes ces plantes, petites ou grandes. C’est là que j’ai connu la joie de voir les premières fleurs blanches apparaître sur les fraisiers. Mais aussi la contrariété, en voyant nos pousses de poivrons envahies par les pucerons. Et bien sûr l’attente de la première framboise, de la première tomate cerise, au goût de victoire et de fait-maison.

J’avais envie de vous présenter quelques-unes des plantes qui poussent sur notre balcon. Elles sont faciles à vivre et ce sont à mon avis les plus agréables à cultiver, surtout en tant que débutant : il s’agit des plantes potagères et aromatiques. Même si elle n’ont pas beaucoup de place, elles poussent tranquillement dans leur pot et produisent fruits, légumes et feuilles qui agrémentent les petits plats. Zoom sur ces plantes pas chiantes qui font leur vie et vous récompensent généreusement des soins prodigués !

 

Tomates cerises :

Aaah, les tomates cerises. Croquantes, juteuses, au goût incroyable. Rien à voir avec les grosses tomates insipides qu’on trouve au supermarché. Ces petits fruits rouges (oui, scientifiquement parlant la tomate est un fruit) gorgés de soleil qui éclatent en bouche et illuminent l’apéro… ça se voit que j’en suis dingue ?

Comment s’en procurer ?

Le plus simple est encore de parcourir les marchés aux fleurs à partir du mois d’avril. Les petits producteurs de la région proposent des lots de jeunes plants de tomates à des prix modiques. Les variétés sont au rendez-vous : tomates noires, jaunes, cœur-de-bœuf… mais par expérience, elles préfèrent être installées en pleine terre. Si vous n’avez qu’un balcon, tenez-vous-en aux tomates cerises et vous ne serez pas déçu.

Comment s’en occuper ?

C’est facile : beaucoup de soleil et de l’eau en abondance. Prévoyez d’arroser un jour sur deux ou un jour sur trois au printemps, puis tous les soirs en été lors des fortes chaleurs. Avec ça nul besoin d’engrais, et la récolte sera abondante. Nos plants de tomates produisent des fruits de juin à octobre (voire novembre en fonction du temps), avant de mourir en hiver. Si nous sommes motivés, nous récupérons les graines des tomates pour en faire des semis. Sinon, rendez-vous est pris pour le prochain marché aux plantes !

 

Poivrons :

Quand j’étais enfant, je détestais les poivrons. Trop amer consommé cru ; une peau trop épaisse une fois cuit. Depuis que je cuisine moi-même, je les ai apprivoisés et je ne peux plus m’en passer pendant l’été. J’ai appris à les apprécier verts, jaunes et rouges, crus et cuits. Sur le balcon, nous obtenons des poivrons de taille moyenne, avec une chair assez fine. La plupart du temps je les utilise crus, pour agrémenter des salades.

Comment s’en procurer ?

De même que pour les tomates cerises, les petits producteurs du coin seront vos amis. Généralement, on les trouve aussi en lots (de 6 ou 10) pour un prix raisonnable. D’ailleurs, nous achetons généralement les plants de tomates et de poivrons en même temps.

Comment s’en occuper ?

Pour l’entretien : même régime que les tomates. Les plants de poivrons produisent leurs légumes essentiellement pendant les mois d’été ; les premières fleurs apparaissent fin mai. Et là, c’est le drame : chaque année, des petites bestioles colonisent nos plants de poivrons et s’installent sur les bourgeons. Normalement, quelques pulvérisations de savon de Marseille dilué (pas en plein soleil, hein) suffisent à les éradiquer. En théorie, les plants de poivrons ont un cycle de vie identique à celui des tomates et meurent à l’approche de l’hiver. En pratique, j’ai déjà réussi à faire repousser plusieurs plants d’une année sur l’autre – mais ce n’est pas systématique, tout dépend du climat.

 

Pommes de terre :

En purée, en frites, en gratin dauphinois… la pomme de terre est délicieuse et nutritive. On peut compter sur elle pour faire le bonheur des petits et des grands. C’est un peu comme les œufs : un produit basique que l’on peut décliner à l’infini.

Comment s’en procurer ?

C’est simple : achetez des patates dans votre magasin préféré. Laissez-les germer dans un coin sombre. Plantez-les où vous voulez : pot, jardinière, vieux sac de terreau, pneu recyclé…

Comment s’en occuper ?

Au jardin, on peut leur décerner sans hésiter le titre de Plante La Moins Pénible De La Terre – ex-aequo avec les mauvaises herbes. On les plante et ça pousse tout seul. Les pommes de terre produisent des plants assez hauts et plutôt feuillus, qui ont l’avantage d’être décoratifs. Mais sous la surface elles donnes naissance à de nombreuses mini-pommes de terre, qui grandissent et deviennent de vraies bonnes patates. Arrosez quand vous y pensez, laissez-les vivre leur vie. Le meilleur moment, c’est la récolte : une vraie chasse au trésor. On s’en occupe une fois que les feuilles se sont fanées, parfois même plus tard… en tout cas les pommes de terre se conservent parfaitement.

 

A vous de jouer

Au fil des ans nous avons aussi installé sur notre balcon des cornichons, courgettes, aubergines et même des carottes. Avec plus ou moins de succès. Visiblement, ce sont des variétés qui préfèrent être installées en pleine terre. En revanche, les tomates cerises, poivrons et pommes de terre sont des valeurs sûres  si vous voulez créer un joli potager sur votre balcon (quelle que soit sa taille). Maintenant, j’espère que vous aurez envie de créer vous aussi votre petit coin de verdure, sans prise de tête et plein de délicieuses surprises.

Dans mon prochain article, on passera au dessert : je vous présenterai les plantes qui nous donnent leurs fruits tous les étés. Je vous invite aussi à partager vos astuces de jardinier (débutant ou confirmé) : les commentaires sont là pour ça. C’est toujours bien d’échanger sur les techniques qui ont fait leurs preuves (bio, de préférence 😉 ). Merci à vous et à bientôt !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.