Accueil Développement durable Un potager sur le balcon (2) : récoltez des fruits sucrés !
Fruits du balcon

Un potager sur le balcon (2) : récoltez des fruits sucrés !

par Louise PASTOURET

Nous voici de retour de la capitale ! Généralement, dès que nous rentrons à la maison, nous sortons vérifier l’état de notre balcon. Nous avons eu le plaisir de retrouver des plantes toutes vertes qui n’ont pas souffert de notre absence (ce qui n’est pas surprenant vu les trombes d’eau de ce printemps).

Dans mon premier article de la série « Potager de Balcon », je vous ai parlé de trois variétés hyper-simples à cultiver en pot : les tomates cerises, les poivrons et les pommes de terre.  Maintenant que vous avez de quoi réaliser une belle salade en entrée, je vais vous présenter quelques plantes et arbustes fruitiers. Ainsi, vous pourrez vous régaler au dessert avec un minimum d’efforts !

 

Fraises

Quoi de mieux qu’une belle fraise rouge et parfumée ? Nous avons tous des souvenirs d’enfance marqués par le goût si particulier de ce fruit d’été. Son arrivée sur les étals des marchés signe l’arrivée des beaux jours. Par contre, leur prix dans le commerce est parfois dissuasif… alors faites-en pousser chez-vous, c’est tellement plus économique ! En plus, vous pourrez vous gaver de fraises sans complexe puisqu’elles sont très peu caloriques.

Comment s’en procurer ?

On en trouve très facilement dès le début du printemps, que ce soit dans les foires aux plantes ou chez le fleuriste du coin. Vous pouvez les acheter en version flemmard : de gros pots de fraisiers adultes aux larges feuilles et déjà de nombreuses petites fraises en train de rougir. Cette option vous reviendra plus cher (au moins 25€). Je vous conseille plutôt d’acheter des petits plants de fraisiers pour quelques euros seulement. Vous verrez, ils grandiront très vite et vous donneront plein de jolis fruits charnus. En bonus : ce sont des plantes qui survivent d’une année sur l’autre, alors vous n’aurez pas besoin d’en racheter tous les ans.

Comment s’en occuper ?

Dès que vous ramenez vos jeunes fraisiers chez vous, plantez-les dans une jardinière que vous placerez dans un endroit ensoleillé. Les fraises aiment le soleil ; ce qui veut dire qu’il faudra penser à les arroser régulièrement. Donnez-leur de l’eau tôt le matin ou en soirée : ainsi, l’humidité ne s’évaporera pas trop vite. De nombreuses petites fleurs blanches viennent orner les plants dès la fin avril. Au grand bonheur des gourmands, la plupart se transforment en minuscules fraises vertes. Elles grandissent et changent de couleur en quelques jours : du vert au blanc, puis au rose. Quand elles sont rouges, c’est le moment de les cueillir. Bonne dégustation !

 

Framboises

Ces petits fruits d’un rose intense font le bonheur des petits et des grands. Leur saveur est plus prononcée que celle de la fraise. Personnellement, j’ai un faible pour les framboises (même si leurs petites graines ont le chic pour se fourrer entre les dents). Les framboisiers sont aussi généreux que les fraisiers, et nécessitent tout aussi peu d’entretien.

Comment s’en procurer ?

Les framboisiers sont un peu moins répandus que les fraisiers. Vous aurez sûrement l’occasion d’en trouver sur les marchés aux fleurs, dès le mois d’avril. Certains producteurs proposent à la vente de jeunes plants de fruits rouges et noirs : groseilles, mûres, cassis, myrtilles et framboises. Comme les fraisiers, les framboisiers passent très bien l’hiver et repartent dès l’arrivée du printemps.

Comment s’en occuper ?

Achetez un plant et mettez-le en terre, dans un pot ou une jardinière. Les framboisiers sont des plantes à la croissance plutôt rapide, presque anarchique. Ils poussent dans tous les sens et s’étalent d’année en année. Ce sont de petits arbustes : les grosses tiges se transforment en troncs et se couvrent de minuscules épines. Il faut en tenir compte pour l’entretien des plants et s’équiper de gants pour enlever les feuilles fanées. Les framboisiers résistent bien à la chaleur, pourvu qu’on les arrose régulièrement. Dès le mois de mai, ils produisent des grappes de petites fleurs blanches qui se transforment en framboises rose vif. Cueillez les fruits avant qu’ils ne deviennent trop foncés, et régalez-vous !

 

Le sauvetage d’un cassis

Il s’agit du dernier pensionnaire que nous avons accueilli sur notre balcon. Il est arrivé chez nous il y a quelques mois à peine. Je ne peux donc pas encore vous faire un topo complet sur cet arbuste fruitier. Mais je peux quand même vous en dire deux mots.

Une fois n’est pas coutume, nous l’avons acheté au rayon jardinerie de notre supermarché. Ce fut un achat totalement impulsif ; ces plants maigrichons abandonnés sous la lumière blafarde des néons ont fait palpiter nos cœurs de jardiniers en herbe. Eh oui, il y en a qui sauvent des chatons… nous, c’est les arbres fruitiers 😉

Nous l’avons donc ramené à la maison, et lui avons offert un superbe pot avec vue exposé plein sud. Il coula alors des jours paisibles jusqu’à… (*musique dramatique*) l’attaque des pucerons ! Ces bestioles ont envahi l’arbuste en un clin d’œil et se sont logés dans les moindres recoins des jeunes feuilles encore froissées. Ce qui me donne l’occasion d’ouvrir une parenthèse :

Comment lutter contre les pucerons sans recourir aux pesticides ?

Astuce n°1 : faites-vous du vrai café et répandez le marc au pied de la plante, les pucerons détestent ça.

Astuce n°2 : Vaporisez un mélange d’eau et de savon de Marseille (ou savon noir) liquide. Insistez bien sous les feuilles, c’est là que se planquent les bestioles.

Astuce n°3 : combinez les deux méthodes décrites ci-dessus, et renouvelez le processus jusqu’à désertion complète des pucerons. Et voilà comment sauver vos plantes sans recourir aux traitements chimiques.

Et c’est ainsi que nous avons sauvé notre cassissier. Pour nous remercier, l’arbuste commence à faire quelques fruits qui poussent directement sur la branche, c’est plutôt rigolo.

Comme vous le voyez, il est tout aussi facile de cultiver des fruits que des légumes sur votre balcon. De nombreuses variétés de plants et d’arbustes fruitiers s’adaptent très bien à la vie en jardinière et sont peu contraignants au quotidien. En échange d’un arrosage régulier (ce qui vous prendra 3 minutes par jour), vous pourrez récolter des fruits sucrés tout l’été. Et faire les malins auprès de vos proches et de vos collègues… ce qui n’a pas de prix 😉

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.