Accueil Développement durable La recette du parfait petit écolo (ou presque) en 3 étapes
Devenir écolo

La recette du parfait petit écolo (ou presque) en 3 étapes

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

L’année dernière (presque jour pour jour), j’ai publié un article consacré au développement durable. J’y proposais notamment des pistes et des sources d’inspiration pour se lancer dans la belle aventure écolo. Car verdir son quotidien, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Heureusement, on peut compter sur une multitude de soutiens tout au long du parcours.

Entre-temps, le coronavirus et le confinement sont passés par là. Deux mois à vivre au ralenti : une vraie prise de conscience de ce qui nous est essentiel pour vivre une existence épanouie. C’était tout sauf facile… mais une expérience comme celle-ci a le mérite de réorganiser nos priorités.

C’est ce qui m’a décidée à publier un nouvel article, plus concret, pour proposer des actions qui permettront à tou·te·s de devenir écolo. Chacun·e peut les mettre en place dès maintenant pour changer son quotidien. Je les ai classées en trois niveaux, selon les efforts à y consacrer (changement de point de vue à adopter, temps à passer…) : à vous de piocher dedans pour modifier vos habitudes. Débutant ou expert, vous trouverez de quoi faire !

Niveau 1 : c’est facile d’être écolo !

L'écologie c'est facile

🍀 Avant tout achat, demandez-vous si c’est vraiment utile, nécessaire, indispensable… et si vous n’auriez pas déjà quelque chose d’équivalent à la maison, aussi.

🍀 Triez vos déchets, et (encore mieux) optez pour des produits sans emballage afin de limiter la production d’ordures ménagères. Récupérez des pots en verre et stockez-y les denrées alimentaires achetées en vrac.

🍀 Adoptez une gourde plus ou moins sophistiquée pour emporter de l’eau / du thé / du café partout avec vous. Parfait pour arrêter de multiplier les bouteilles en plastique et autres gobelets à usage unique.

🍀 Découvrez les enseignes du quartier, les producteurs du coin, les commerces alimentaires qui sortent de la logique bas prix + mauvaise qualité pratiquée par les grandes surfaces. Rappelez-vous toujours que si le prix est trop bas, vous en paierez le coût plus tard.

Niveau 2 : ça se corse un peu, mais c’est totalement faisable

L'écologie ça s'apprend

🌿🌿 Remplacez tous les produits jetables par un équivalent réutilisable : sacs de courses, pailles, essuie-tout, cotons démaquillants, cotons-tiges, tampons et serviettes hygiéniques, mouchoirs, couches pour bébé, etc. Oui, il y a un cap psychologique à franchir… mais vous allez y arriver, petit à petit !

🌿🌿 Achetez des vêtements d’occasion, revendez ou donnez les habits que vous ne portez plus. Faites vos recherches pour dénicher les marques qui choisissent des ressources et des modes de production respectueux des personnes et de la planète. Délaissez la fast-fashion (et les fast-foods).

🌿🌿 Faites durer vos équipements : prenez-en soin, éteignez-les quand vous ne vous en servez pas, et faites-les réparer quand ils tombent en panne. Empruntez ou louez au lieu d’acheter quand vos besoins sont ponctuels (par exemple, au hasard : taille-haie, appareil à raclette, table de ping-pong…).

Niveau 3 : on passe aux choses sérieuses

Parfait petit écolo

🌳🌳🌳 Installez un petit potager dans le jardin ou sur le balcon, pour végétaliser votre environnement – et retrouver le goût des vraies tomates cerise. C’est du travail au départ pour l’installation, et de l’entretien quasi-quotidien par la suite. Mais la récompense vaut réellement le coup. Bonus : ça permet de se faire une idée concrète de la saisonnalité des fruits et légumes.

🌳🌳🌳 Préférez les voyages en train à ceux en avion. Et à une échelle plus locale, les transports en commun à la voiture. Je sais qu’en pleine épidémie de coronavirus, c’est flippant de se retrouver dans un tram à l’heure de pointe. Alors dans ce cas, le vélo peut constituer une alternative intéressante, à la fois sportive et sans émission de gaz à effet de serre.

🌳🌳🌳 Impliquez-vous dans une association qui correspond à vos valeurs : donnez un peu de votre temps pour faire avancer une cause qui vous tient à cœur. Cela demande de l’implication, et un sacrifice occasionnel des soirées et weekends. Mais rien de tel pour rencontrer d’autres personnes engagées pour faire bouger les choses.

Voilà de quoi commencer 😉 j’ai sûrement oublié quelques pistes pour devenir un·e écolo parfait·e, mais je compte sur vous pour me les rappeler dans les commentaires. Maintenant, comme on dit, « y a plus qu’à » !

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Sarah 20 juillet 2020 - 10 h 50 min

Super article.
Grâce à lui, je vais pouvoir bien m’occuper pendant les vacances.
Merci pour toutes ces idées.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.