Accueil Société Reconfinement : 4 pistes pour vivre avec
Reconfinement novembre 2020

Reconfinement : 4 pistes pour vivre avec

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Le reconfinement a bien eu lieu… et s’il est « allégé » par rapport à celui du printemps, il touche pourtant de plein fouet un certain nombre d’entrepreneur·es, artisans et commerçant·es.

Dehors, la vie semble se poursuivre normalement – de cette nouvelle normalité qui consiste à mettre un masque, à éviter tout rapprochement avec les autres. Il y a du monde dans les rues, des enfants dans les parcs, des petits groupes qui prennent leur café à la terrasse de la boulangerie.

🧨 Certains commerces sont ouverts, et d’autres ont été contraints de garder leur rideau baissé. Ces différences alimentent de l’inquiétude et de la colère, parce qu’elles sont perçues comme un traitement arbitraire et injuste. Les professionnels à l’activité jugée « non-essentielle » se retrouvent impuissants. Non seulement par rapport aux petits commerces voisins, autorisés à ouvrir. Mais aussi par rapport aux grandes surfaces, qui attirent bien plus de monde – sans toujours respecter les mesures sanitaires recommandées.

💻 Et surtout, par rapport aux géants du Web. Amazon, pour ne citer que lui, semble pouvoir vendre absolument tout sur sa plateforme… sans aucune restriction. L’opération annuelle du Black Friday prend une connotation particulière en 2020 : celle d’un acteur américain tout-puissant, autorisé à narguer celles et ceux dont les portes devront rester closes.

🎄 A l’approche de Noël, cette situation est encore plus cruelle. Et pourtant, comment remettre en cause la nécessité d’un reconfinement ? De fait, les hôpitaux s’engorgent et les professionnels de santé s’épuisent. Il n’y a plus qu’à espérer que cette parenthèse, désastreuse pour tant de français, leur donne suffisamment de répit pour endiguer l’épidémie avec les maigres moyens à leur disposition.

Reconfinement : à nous d’agir !

Une fois cet état des lieux (morose) dressé, se pose la question des actions individuelles de chacun·e. Il ne suffit pas de se lamenter sur la situation : voyons donc ce que nous pouvons faire à notre niveau, dans les semaines à venir.

Respecter les gestes barrières, le B.A. BA du reconfinement

Masques reconfinement

Portez un masque, respectez les distances avec les autres personnes et lavez-vous régulièrement les mains. En l’absence de vaccin et de traitements efficaces, ce sont malheureusement les seules ressources à notre disposition pour éviter les contaminations. Ces mesures peuvent nous paraître dérisoires, et pénibles au quotidien… mais faute de mieux, utilisons-les sérieusement.

Continuer à faire nos achats chez les commerçants fermés

Commerces fermés

Soutenez les petits commerces qui ne peuvent plus accueillir de clients. Comment ? Grâce au click and collect. Ce système permet de passer une commande auprès d’une boutique, puis d’aller la récupérer sur place. Tous les magasins ne disposent pas forcément d’un site Web, mais il est souvent possible de les contacter autrement – via Facebook par exemple. Par ailleurs, certaines professions disposent de plateformes dédiées au click and collect. C’est notamment le cas pour les libraires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pensez-y vraiment, surtout si vous commencer à planifier vos achats de Noël. En effet, à l’approche des fêtes, de nombreuses boutiques ont constitué des stocks qu’elles ne peuvent plus écouler à cause du reconfinement. C’est donc une bonne façon de les aider à tenir le cap en cette période.

Côté restaurants, même démarche : il n’est plus possible de consommer sur place, mais de nombreuses enseignes proposent désormais des plats à emporter. N’oubliez pas votre attestation au moment de sortir…

Privilégier les commerçant·es du quartier pour nos courses alimentaires

Commerces alimentaires

Épicerie, caviste, boulanger, boucher, primeur, fromager, pâtissier… pour éviter que la crise ne profite qu’aux grandes surfaces, les alternatives sont nombreuses. Souvent à deux pas de chez vous, ces commerces alimentaires considérés comme essentiels ont le droit de rester ouverts. Oui, les produits sont un peu plus chers. Mais leur qualité, ainsi que l’accueil des client·es, sont aussi nettement supérieurs. Difficile de revenir en arrière une fois qu’on en a fait l’expérience !

(Ré)adopter le télétravail

Télétravail

Là, pour le coup, ce n’est peut-être pas à vous de décider. Mais si vous exercez un métier qui le permet, dans une entreprise en phase avec son temps, alors n’hésitez pas. En plus, ça vous fournit une excuse en or pour ne plus prendre les transports en commun à l’heure de pointe / vous retrouver coincé·e dans les bouchons. En tout cas, cela vous permet d’éviter de multiplier les contacts (potentiellement à risque) avec vos clients et collègues.

D’autres idées, d’autres initiatives à suivre pendant les semaines à venir ? Les commentaires sont à vous.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.