Accueil Développement durable Tous des makers (ce n’est pas réservé aux geeks)
Makers

Tous des makers (ce n’est pas réservé aux geeks)

par Louise PASTOURET

En début de semaine, Jérémy a publié un article pour vous présenter la 5e édition de la Maker Faire Paris. Si vous ne l’avez pas encore lu, cliquez ci-dessous pour rattraper votre retard 😉

Des projets inspirants à la Maker Faire Paris 2018

Jérémy a abordé ce salon sous un angle plus technique que moi, et pour cause : la tech, c’est sa passion. De mon côté, j’ai prêté davantage d’attention aux makers qui présentaient des projets artistiques, sociaux et bien évidemment écologiques. Alors j’ai décidé de rédiger un article complémentaire sur cet événement qui rassemble des bricoleurs de tous les horizons. Mon objectif est de montrer que ce type de rassemblement n’est pas réservé aux geeks, loin de là.

D’ailleurs, les nombreux visiteurs ne s’y sont pas trompés. Le public parcourant les allées était particulièrement hétéroclite. Enfants et seniors, étudiants et entrepreneurs, hommes et femmes, français et étrangers, personnes en situation de handicap : tous se sont rassemblés à la Cité des Sciences ce week-end.

Voici quelques-unes des initiatives qui m’ont plu. Dans le cadre d’associations ou de startups, ces makers tenaient un stand et m’ont parlé avec beaucoup de passion de leurs projets. Zoom sur 8 initiatives qui vous encourageront peut-être à rejoindre le mouvement des makers.

 

Makers écologistes

Ces makers qui misent sur l’écologie

Le Pavé

En 2017, dans le cadre d’un projet d’architecture, quatre étudiants ont décidé de se servir des déchets plastiques éparpillés dans la nature pour élaborer des matériaux de construction. C’est ainsi qu’est né Le Pavé, un revêtement de sol issu de plastique recyclé – et lui-même recyclable. Le plastique collecté pour sa fabrication est labellisé Waste & Hope (plastique recyclé équitable). Le Pavé est fabriqué en France, et s’assemble facilement sans colle ni joint. En plus, son design est entièrement personnalisable.

Suivez-les sur Facebook : Le Pavé – et sur Instagram : @le.pave

Héliostat

Concentrer l’énergie du soleil pour réaliser des économies d’énergie ? Rémy s’y intéresse depuis longtemps. Il s’est ainsi procuré des morceaux de miroirs et les a fixés sur un pied stable. Placé au bon endroit, son héliostat lui permet désormais d’éclairer les pièces de sa maison. Que ce soit grâce à de savants calculs, ou en réalisant des expériences sur le terrain, chacun peut fabriquer son propre héliostat pour tirer parti de l’énergie solaire. Comme Rémy, vous pouvez apporter de la lumière naturelle dans une pièce sombre, ou capter la chaleur du soleil pour la cuisson des aliments.

 

Makers solidaires

Ceux qui aident leur prochain

Handi FabLab

Comme son nom l’indique, Handi FabLab est un laboratoire de fabrication. Cette structure est la seule en Europe (pour le moment) à être intégrée au sein d’une établissement médico-social : l’Institution d’Éducation Motrice de Villeneuve-d’Ascq. Gérée par l’Association des Paralysés de France, elle accueille des enfants et adolescents en situation de handicap moteur. HandiFabLab propose à ces jeunes usagers de fabriquer eux-mêmes des objets pouvant leur faciliter la vie. Ainsi, ils imaginent des prototypes, puis apprennent à se servir des imprimantes 3D pour créer les pièces adaptées à leurs besoins. D’où le slogan d’Handi FabLab : « le numérique au service du handicap ».

Suivez-les sur Twitter : @handifablab

Soliguide

L’équipe du Soliguide répertorie sur son site plus de 4600 structures accessibles aux personnes sans domicile fixe. Et ce dans tous les domaines : alimentation, santé et hygiène bien sûr, mais aussi accès à un ordinateur, activités sportives et culturelles gratuites, accompagnement à l’emploi. Pour le moment, ce guide concerne les villes de Paris et Bordeaux mais commence à s’étendre à Nantes, dans le 92 et le 93. Ainsi, les travailleurs sociaux peuvent trouver tous les renseignements sur une même plateforme afin d’orienter au mieux chaque personne en errance. A Bordeaux, deux bornes tactiles ont également été installées pour que ces usagers puissent se renseigner directement.

Suivez-les sur Facebook : Soliguide – et sur Twitter : @soliguide

Cinécyclo

Cette association a eu l’idée originale de transformer l’énergie dégagée en pédalant sur un vélo… pour diffuser des films en plein air. La projection dépend donc de l’endurance du cycliste 😉 heureusement, on peut se relayer. Les membres de l’association se rendent dans des zones où l’accès aux vidéos est compliqué. Ils ont ainsi réalisé un premier Cinécyclo Tour au Sénégal, puis un second à travers 8 pays d’Amérique. Actuellement, ils se trouvent en Équateur. Leur objectif est également de sensibiliser les populations locales aux problématiques liées à l’environnement.

Suivez-les sur Facebook : Cinécyclo – et sur Twitter : @cinecyclo

 

Makers créatifs

Ceux qui créent des objets originaux

Les Radioscopes

Transformer de vieux postes de radio en scénographies oniriques, c’est la passion d’Eric Pergament. Cet artiste déniche d’antiques radios TSF et les démonte pour conserver leur structure extérieure. Puis il transforme leur intérieur en paysages ou en scènes de la vie (plus ou moins) courante. Plusieurs mois de patience sont nécessaires pour la création de ces Radioscopes. Finalement ces miniatures sont éclairées, sonorisées et parfois animées pour figurer de véritables tableaux vivants. Elles invitent à la rêverie ou la réflexion sur des sujets de société.

Suivez-le sur YouTube : Eric Pergament

L’estampillerie

Quand on parle d’open-source, c’est généralement en lien avec les programmes informatiques. Pourtant Samuel Blin, le créateur de l’Estampillerie, a eu l’idée d’appliquer ce concept au domaine du design. Au carrefour des créations manuelles (travail du tissu, du bois, de l’argile…) et numériques (impression 3D, découpe laser…), il a créé un concept d’un nouveau genre. En effet, son site rassemble les fichiers nécessaires à la conception de meubles de toutes sortes. Et ces fichiers sont téléchargeables gratuitement ; en plus, ils peuvent être modifiés pour réaliser des créations vraiment uniques.

Suivez-le sur Facebook : L’estampillerie – et sur Instagram : lestampillerie

Grow Your Own Phone

Ce projet farfelu transforme les plantes en pot en véritable téléphone portable. C’est la designer américaine Kris Madden qui a imaginé ce projet mêlant câbles et chlorophylle. Chaque plante devient une touche de téléphone (à l’ancienne). Quand on l’effleure de la main, on peut soit composer un numéro (par exemple le 2), soit taper une lettre dans un SMS (par exemple a, b ou c). J’ai pu tester cette installation et Jérémy a reçu son premier – et unique – texto écrit via végétaux. Les photos du projet sont disponibles sur le site de Kris Madden.

Suivez-la sur Twitter : @madden_kris – et sur Instagram : @maddenly

 

J’espère que ces projets variés et inspirants vous donneront envie de rejoindre le cercle des makers ! Que ce soit avec votre machine à coudre, votre perceuse ou vos plantes en pot, sachez que vous pouvez réaliser vos projets les plus fous. Et puis les makers forment une vraie communauté toujours prête à échanger des trucs et astuces. Alors lancez-vous, la seule limite c’est votre imagination ! Et parlez-nous de vos projets, on adore mettre en lumière les nouvelles idées.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.