Accueil Cuisine Dans l’assiette des Lillois (1) : les spécialités salées du Nord
Spécialités lilloises

Dans l’assiette des Lillois (1) : les spécialités salées du Nord

par Louise PASTOURET

Imaginez : le soleil brille, vous êtes partis en vacances loin de chez vous. Lors d’une balade en centre-ville, un petit creux perturbe votre promenade. Pas de problème, le fast-food le plus proche est à moins de 5 minutes à pied. Si ce n’est un McDo, ce sera une pizzeria. Pas de chance, vous vouliez goûter aux spécialités du coin… alors cherchez encore un peu ! Car chaque région française possède sa gastronomie bien à elle. Alors plutôt que de céder à la facilité du hamburger, explorez petites ruelles et grandes avenues, et demandez conseil aux habitants. Ils seront ravis de partager avec vous les bonnes adresses de leur localité.

Lorsque nous découvrons une nouvelle ville, nous mettons autant d’application à goûter ses spécialités qu’à visiter ses monuments. C’est l’un des petits plaisirs de nos vacances, plus ou moins loin de chez nous. Salé ou sucré, liquide ou solide : si c’est typique, ça vaut le détour ! Avec parfois quelques surprises à la clé. En fonction des régions et de la durée de notre séjour, il n’y a parfois pas assez de repas dans la journée pour tout découvrir ;).

C’est ainsi que nous avons fait connaissance avec la gastronomie lilloise. Je vous propose aujourd’hui un petit tour d’horizon des principales spécialités salées de la ville.

Le Maroilles

Maroilles

On connait tous ce fameux fromage grâce au film Bienvenue chez les Ch’tis. Les légendes racontent qu’il est aussi fort à l’odeur qu’en bouche. A priori, ça ne donne pas vraiment envie. Sauf qu’une fois installé à la table du restaurant, difficile de passer à côté… il est (presque) partout. Et vous savez quoi ? C’est vachement bon. Pourtant, d’habitude, je prends beaucoup de précautions avec les fromages… Jérémy pourra confirmer ;). Eh bien, rien de tel qu’une bonne tourte au Maroilles fumante pour vous requinquer après une journée de marche. Au fait, Maroilles c’est aussi le nom du village dont ce fromage est originaire.

Le welsh

Welsh

Ce plat, originaire du Pays de Galles, a été adopté par les habitants du Nord de la France. D’ailleurs, « welsh » signifie tout simplement… « gallois ». Il se compose d’une tranche de pain imbibée de bière, tartinée de moutarde, recouverte de jambon et de maroilles… puis gratinée au four. Un plat léger, en somme ;). Sachez qu’il existe de nombreuses variantes pour cette recette d’Outre-Manche : on peut par exemple y ajouter un œuf.

La fricandelle

Fricadelle

Cette grande saucisse brune fait parties des incontournables pour le casse-croûte dans la région. A base de viande hachée, cette spécialité est panée avant d’être servie chaude avec des frites.

La carbonnade Flamande

Carbonade Flamande

Un plat sucré-salé, ça vous dit ? Vous êtes au bon endroit. Pour réaliser une carbonnade flamande, on mélange du bœuf avec du pain d’épices et de la cassonade. Ensuite, il faut laisser mijoter doucement cette préparation dans de la bière. Si vous êtes affamés, il faudra prendre votre mal en patience… mais qui a dit que la bonne cuisine se faisait rapidement ?

Le Potjevleesch

Potjevleesch

Un plat, quatre viandes (oui, vous avez bien lu, quatre). C’est le cauchemar des végétariens, on y trouve : du poulet, du lapin, du porc et du veau, servis froids dans de la gelée. Vous semblez sceptiques… personnellement, j’ai adoré ce plat. Par contre Jérémy en a fait des cauchemars. Comme quoi tous les goûts sont dans la nature ! Si vous avez des doutes sur la prononciation, pas de panique : demandez tout simplement un « Potch ».

Le chicon

Chicon

(Je n’ai pas d’explication pour cette photo. Par contre ça prouve qu’on peut dénicher de vraies perles sur Internet, si quelqu’un en doutait encore.)

Parlons donc du chicon, ou, pour le reste de la France, de l’endive. Elle est couramment mariée au jambon et à la béchamel pour constituer le traditionnel chicon au gratin. Ou endives au jambon. Ou encore gratin d’endives, appelez cette recette comme bon vous semble. Cette salade est d’ailleurs originaire de la Belgique voisine.

Les frites

Frites

Normalement elles ne devraient pas figurer dans cette liste de spécialités. Mais comme les frites accompagnent systématiquement tous les plats (vous l’avez remarqué sur les photos), impossible de ne pas les mentionner. Et si ça vous manque entre deux repas, rendez-vous dans l’une des nombreuses baraques à frites !

Vous l’aurez compris, la cuisine du Nord c’est du solide, du costaud, du réconfortant. Pour deux provençaux comme nous, le changement fut important… mais néanmoins apprécié. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si j’ai décidé de vous parler de toutes ces spécialités. J’espère que cet article vous a mis l’eau à la bouche ! Si c’est le cas, ne manquez pas la suite : on parlera du dessert… et des boissons, bien sûr 😉

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.