Accueil Cuisine Dans l’assiette des Lillois (2) : les spécialités sucrées du Nord
Spécialités sucrées du Nord

Dans l’assiette des Lillois (2) : les spécialités sucrées du Nord

par Louise PASTOURET

Poursuivons notre voyage gastronomique dans le Nord de la France. Je vous ai parlé des spécialités salées dans mon précédent article. Maintenant, il est temps de passer au dessert – ou au goûter, tout dépend de l’heure à laquelle vous lisez ces mots. Sans oublier les boissons, plus ou moins corsées selon votre goût.

Miam, du sucré…

Le spéculoos

Spéculoos

Si vous terminez vos repas au restaurant par un café, vous connaissez le spéculoos. Ce petit gâteau brun croustillant, au parfum d’épices, se trouve sur les soucoupes de nombreux établissements. Traditionnellement il est consommé dans le Nord de la France mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas, lors de la fête de la St Nicolas. A Lille, nous n’avons pas goûté au spéculoos sous forme de gâteaux secs. En revanche celui-ci figure souvent sur la carte des desserts de façon « remixée », et proposé comme variante du traditionnel tiramisu italien.

Les gaufres

Gaufres

Si je vous dit « gaufre », vous visualisez certainement un grand rectangle de pâte légère, avec plein d’espaces carrés parfaits pour recevoir de la confiture. A Lille, comme dans toute la région, c’est un peu différent. Dans ces contrées, la gaufre est ronde. Ensuite, elle est plate. Enfin, elle est fourrée « par défaut » à la vergeoise, ce sucre brun extrait du sirop de betterave. Ces gaufres fines sont moelleuses et sucrées, idéales pour combler le petit creux de l’après-midi.

Les chuques du Nord

Chuques du Nord

Personnellement, je craque souvent pour un carré de chocolat après le repas (bon d’accord, plusieurs carrés de chocolat). A Lille, pour finir votre collation par une touche sucrée, vous pouvez vous laisser tenter par les Chuques du Nord. Ce petit bonbon, enveloppé dans un papier aux rayures rouges et blanches, porte bien son nom. Car en ch’ti, « chuque » veut dire « friandise ». A l’extérieur, on trouve une couche de caramel dur et au milieu, un caramel tendre. Le tout est parfumé au café.

Les bêtises de Cambrai

Bêtises de Cambrai

Une sucrerie qui aurait été créée par accident, d’où son nom de « bêtise ». Un apprenti, qui préparait des berlingots, aurait laissé tomber de la menthe dedans. Il tenta alors de cacher son erreur en brassant la pâte pour l’alléger, ce qui eut pour effet de la blanchir. Aujourd’hui, ces bonbons sont déclinés dans d’autres saveurs : pomme, violette, citron… il y en a pour tous les goûts. Bon à savoir : la paternité de ces bonbons a longtemps fait l’objet d’âpres débats entre deux confiseurs : Afchain & Depinoy. Alors goûtez les deux variantes, et choisissez votre préférée !

A boire !

Toutes ces sucreries, ça donne soif. C’est parti pour un tour des breuvages du Nord, parfaits pour se désaltérer 😉

La chicorée

Chicorée

C’est la racine de la chicorée, une fois torréfiée et moulue, qui permet d’obtenir un breuvage remplaçant aisément le café. La chicorée, originaire des Pays-Bas, est encore très populaire de nos jours en Belgique et dans les Hauts de France. D’ailleurs la production française de chicorée se concentre dans cette région. Certains la boivent seule, dans de l’eau ou du lait, d’autres l’ajoutent à leur café. Par contre, ne comptez pas dessus pour vous réveiller : la chicorée ne contient pas de caféine.

La bière

L’incontournable boisson du Nord de la France, tout simplement. D’ailleurs – et ce n’est pas un hasard – le site officiel du tourisme de la région propose un circuit pour découvrir ses secrets de fabrication. En plus des marques traditionnelles (que l’on retrouve dans tout le pays), de nombreuses brasseries artisanales proposent une bière du cru plus ou moins corsée. On vous prévient : ça va être dur de toutes les tester. Mais une chose est sûre : de belles découvertes sont garanties !

Le genièvre

Genièvre

Au siècle dernier, cet alcool fort mélangé au café du matin donnait du courage aux mineurs et aux ouvriers. Désormais, c’est un digestif apprécié – à petites doses – dans le Nord de la France. Cette boisson se compose d’une eau-de-vie (élaborée à partir de blé, de seigle, d’orge…) parfumée aux baies de genévrier. Accrochez-vous à vos papilles : avec une teneur en alcool de 40°, ça réchauffe le gosier !

Notre balade gastronomique s’achève ici. Evidemment, elle n’est pas exhaustive. Alors si vous voulez découvrir par vous-même toutes les spécialités du Nord, la meilleure chose à faire est encore de se rendre sur place. Vous ne serez pas déçu !

PS : le joli gâteau en haut de la page ne fait pas partie des desserts typiques de la région. Par contre, s’il vous tente, vous le trouverez dans la plus célèbre des pâtisseries de Lille : j’ai nommé Meert. Bonne dégustation !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.