Accueil Cinéma Tantale : immersion dans un film interactif

Tantale : immersion dans un film interactif

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Récemment, une société chargée de mettre en relation les entreprises avec la presse et les blogueurs a pris contact avec nous pour référencer Les Enovateurs. Désormais, nous recevons quotidiennement des communiqués de presse. Ceux-ci annoncent le lancement de produits ou services divers et variés : de l’application qui propose des défis mathématiques hebdomadaires aux salons du numérique dans l’est de la France. Et l’un de ces mails a attiré notre attention : il présente un film interactif intitulé Tantale, initiative de France Télévisions, et propose de le visionner en ligne.

Une interface originale

Un film interactif ? Pourquoi pas, mais en quoi ça consiste ? Le spectateur qui visionne le média est placé au centre du film : en  effet, il est libre d’orienter le scénario comme bon lui semble en prenant différentes décisions tout au long de l’histoire. Il se glisse ainsi dans la peau du personnage principal et, à cinq ou six reprises, doit faire un choix entre deux options qui influenceront le synopsis, chacune à leur manière.

Concrètement, comment ça marche ? Le film utilise le son binaural, ou son 3D, et requiert de ce fait le port d’un casque ou d’écouteurs. Lors des différents dialogues, le son est diffusé normalement ; mais lorsqu’un choix est proposé au spectateur, le son est dirigé uniquement dans l’oreillette droite, puis dans l’oreillette gauche. Le spectateur, en fonction de sa décision, valide alors son choix à l’aide de la flèche droite ou gauche de son clavier. Résultat : une immersion dans l’histoire bien réussie.

Son binaural

Pour éviter les spoilers, je vous propose un exemple gastronomique : le personnage principal a soudain un petit creux, et il hésite entre une tarte aux fraises et un millefeuille. Dans l’oreillette droite vous entendrez : « hmm, une tarte aux fraises, ça me rappelle celle que faisait ma grand-mère » ; puis dans l’oreillette gauche : « oh tiens, un millefeuille ! un gâteau difficile à réussir, mais celui-ci a l’air exceptionnel ». Vous optez alors pour la tarte aux fraises en appuyant sur la flèche droite du clavier, et pour le millefeuille en appuyant sur la flèche gauche.

Devenez calife à la place du calife

Tantale vous propose des choix nettement moins triviaux puisque dans ce film vous incarnez le président de la République française, rien que ça. Le contexte : les Jeux Olympiques, et plus particulièrement les coulisses de leur attribution sous l’égide du CIO. Dès les premiers instants du film, on vous fait comprendre qu’il est crucial que les Jeux Olympiques 2024 soient attribués à la ville de Paris et non à Mumbai, dernière concurrente en lice. L’action se situe dans un palace parisien, à la veille de l’annonce des résultats. Le président est entouré de ses conseillers et sa mission consiste à faire basculer le nombre de voix en faveur de la France.

PHOTOGRAMME-42

Céder à la corruption ou rester intègre ? Privilégier les intérêts personnels de chacun ou se montrer ferme au nom de l’intérêt général ? Quand les amitiés, la famille, les intérêts économiques, diplomatiques et politiques s’en mêlent, difficile de garder le cap. Le film dévoile les magouilles, les dessous de table, les délits d’initiés, le poids des conseillers dans la décision finale. Et rien n’est simple.

L’expérience procurée par Tantale est intéressante. Je l’ai renouvelée à deux reprises pour obtenir deux fins différentes : la première fois Paris perd les Jeux, et la seconde fois la ville les remporte. Au total, cinq fins différentes ont été imaginées. Mais les créateurs du film ne s’en tiennent pas à la victoire ou la défaite. A la fin, un récapitulatif apparaît à l’écran : il informe des conséquences résultant de toutes les décisions que vous avez prises pendant l’histoire. Ce qui est très pertinent : il devient clair que rien n’est jamais ni blanc ni noir, et qu’il est difficile de juger un résultat global sans être au courant de ses ramifications.

Spectateurs, tentez l’expérience !

Avant de commencer le film, le spectateur est informé que s’il ne prend aucune décision, l’un des deux choix sera appliqué de manière aléatoire. Normal, il faut bien que l’histoire se déroule. Or l’unique bémol technique réside justement dans cette phase de prise de décision. En effet, la durée accordée pour choisir une option semble variable, et je me suis plusieurs fois laissée surprendre en n’appuyant pas assez vite sur les touches. Une barre de chargement qui se remplit en fonction du temps restant aurait été plutôt pratique. En dehors de ce détail, je vous encourage vivement à tenter l’expérience !

Pour terminer sur un petit point mythologie : le film a été nommé d’après un personnage assez particulier, Tantale. Puni par les dieux, il est retenu dans un endroit plutôt sympathique… mais il y a un hic, évidemment. Lorsqu’il souhaite étancher sa soif en buvant à la rivière, les eaux se dérobent ; lorsqu’il veut assouvir sa faim en cueillant un fruit, les branches des arbres s’éloignent et les rendent inaccessibles. C’est un personnage qui interroge la notion de désir. A mettre en parallèle avec ce président de fiction ?

Finalement, Tantale replace le spectateur au centre de l’histoire et interroge sur l’avenir des médias proposés au public, habituellement cantonné dans une position passive. Et si ces nouvelles formes de cinéma nous amenaient à reprendre le contrôle ? A suivre dans les années à venir.

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Catherine 15 juillet 2016 - 0 h 39 min

Je trouve l’idée extrêmement ingénieuse et comme au théatre cela se fait beaucoup la scène interactive façon cluedo cela doit être très agréable je tenterais bien l experience.great louise pour cette article

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.