Logo des Enovateurs
Utilisez votre moteur de recherche de manière écologique

Utilisez votre moteur de recherche de manière écologique

Utiliser les favoris, taper directement l'URL... certaines habitudes permettent de réduire votre impact carbone.

Les moteurs de recherche consomment une énergie impressionnante pour dénicher l'information la plus pertinente en quelques secondes. Cette prouesse est liée aux algorithmes, et surtout à une puissance de calcul phénoménale. Pour réduire cette surconsommation énergétique, il suffit de mettre en favoris vos sites préférés ou de taper leur URL au lieu de lancer une recherche.

Les moteurs de recherche possèdent des serveurs conséquents permettant de stocker le texte, les mots-clés, les URLs, les liens entre des pages d'un site, les images, etc. L'objectif : fournir des résultats pertinents le plus rapidement possible. Pour cela, les moteurs de recherche indexent donc le web.

L’indexation est basée sur le même principe qu'un livre de cuisine. Les recettes représentent les pages web, les sites... quant à l'index en fin d'ouvrage, il liste des produits/ingrédients avec les numéros de page correspondants pour les trouver facilement. On peut donc voir Google de cette manière (même si ses algorithmes sont beaucoup plus complexes).

Maintenant, imaginez la taille de l'index du Web, avec tous les sites qui le composent : les blogs, les sites d'informations, les vidéos YouTube... le nombre de données est astronomique.

Chaque jour, des robots de Google parcourent le Web pour mettre à jour cet index. Et chaque jour, des milliards d'individus lancent des recherches dans le moteur de Google. Pour chacune de ces requêtes, le système doit parcourir cette masse d'informations pour pouvoir proposer 1 000 000 000 résultats pertinents.

Par ailleurs, Google essaie d'être toujours plus rapide en utilisant des algorithmes de prédiction de vos recherches : ce que l'on appelle des suggestions de recherches.

Cela représente un coût énergétique important, même s'il est difficile de le chiffrer. Évidemment, les ingénieurs de Google ne vont pas nous tenir informés de la quantité d'énergie nécessaire pour délivrer un tel service. Je ne suis même pas sûr qu'ils soient en mesure de la déterminer, à cause de l'importance de son volume.

Dans ces conditions, chaque geste compte. Je vous recommande vivement de :

  • mettre en favoris tous les sites que vous avez l'habitude de consulter (au moins une fois par mois).
  • saisir l'URL du site à consulter directement dans la barre d'adresse. Par exemple : les-enovateurs.com

A première vue, ces habitudes peuvent sembler dérisoires. Pourtant, appliquées à l'échelle de tous les utilisateurs des moteurs de recherche, elles permettront de réaliser beaucoup d'économies d'énergie. Grâce ces petits gestes, vous réduirez votre impact carbone ET vous ne n'enrichirez plus Google avec vos données personnelles. Oui, car pour chaque requête Google, vous générez de la publicité ciblée liée à vos recherches précédentes.

Connaissiez-vous ces astuces ? Avez-vous d'autres solutions pour réduire votre impact carbone lié aux moteurs de recherche ?

Jérémy PASTOURET
Jérémy PASTOURET
Journaliste en recherche constante de nouveaux outils plus légers, accessibles à tous et respectueux de la vie privée de leurs utilisateurs.

Commentaires

Ecrire un commentaire

Sobriété

Passez à l'étape supérieure :

Découvrez nos tutos !

Chargement d'un nouvel article...

Les Enovateurs

Rejoignez notre communauté de lecteurs

Retrouvez-nous aussi sur

linkedin