Accueil Développement durable Végétalisation des villes : comment faire revenir la nature dans nos rues
Végétalisation des rues

Végétalisation des villes : comment faire revenir la nature dans nos rues

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Le changement (climatique), c’est maintenant. En été, tout le monde souffre des températures élevées… mais les habitants des villes se trouvent en première ligne. Pendant les épisodes de canicule, lorsque le soleil chauffe le goudron toute la journée, l’air urbain surchauffé devient irrespirable. Chacun tente de trouver un peu d’ombre et de frais, et les parcs sont pris d’assaut.

C’est pourquoi la nature en ville est si importante. Et au delà des jardins publics, la présence d’arbres, arbustes et plantes dans les rues peut faire une différence appréciable lors des fortes chaleurs. Sans compter qu’un peu de vert parmi tout ce béton, c’est agréable à l’œil. Les végétaux absorbent le CO2 et contribuent à rendre les villes plus fraîches. D’une part en réfléchissant la lumière du soleil grâce à leurs feuilles, d’autre part en nous procurant de l’ombre.

La décision de planter des arbres revient aux communes, mais rien n’empêche (en théorie) les citadins de fleurir leur rue. Alors pourquoi ne pas transformer nos trottoirs en mini-jardins ? Depuis quelques années, certaines municipalités incitent justement les habitants à se lancer dans des projets de végétalisation.

Dans cet article, je parle de la ville de Lyon. Mais sachez que de nombreuses communes soutiennent ces initiatives citoyennes. L’un de nos voisins a récemment lancé un appel pour verdir notre rue. Nous avons donc rejoint une dizaine de personnes pour fleurir notre quartier, et découvrir comment mener ce type de projet dans les règles de l’art. (Si les dossiers administratifs vous donnent de l’urticaire, vous pouvez toujours vous engager dans une green guérilla 😉 )

La végétalisation à Lyon

Bannière nature en ville

Si vous habitez en ville et que tout ce gris environnant vous déprime, vous pouvez déposer un dossier auprès des services de la ville. Rassurez-vous, il n’y a rien de bien compliqué. A Lyon, vous bénéficierez de conseils pour mettre en œuvre votre projet, mais aussi d’un coup de pouce matériel. En effet, la ville vous fournira également de la terre et des végétaux pour démarrer votre mini-jardin urbain. Par contre, à vous de vous débrouiller pour trouver des outils.

En contrepartie, vous devrez réunir au moins 5 foyers de voisins motivés pour végétaliser la rue avec vous. Sûrement pour garantir la longévité du projet, avec une répartition des tâches à moyen / long terme (entretien, arrosage…). Le projet doit également correspondre à certains types d’aménagements prédéfinis. A Lyon, vous aurez le choix entre :

Pour déposer votre dossier, deux dates dans l’année : le 15 décembre pour démarrer vos plantations au printemps, et le 15 juin pour lancer votre jardin en automne. Il suffit simplement de décrire l’aménagement désiré : par exemple, nous avons décidé de fleurir les pieds des 5 arbres plantés dans notre tronçon de rue. Il faut également indiquer les coordonnées des personnes qui s’engagent dans ce projet.

La prochaine étape ? Une visite sur les lieux, en compagnie des agents de la ville, pour vérifier la faisabilité du projet et les contraintes associées. Ensuite, nous saurons si notre demande est acceptée. Nous recevrons alors des plantes, de la terre et des conseils pour bien démarrer. Ensuite, il faudra s’organiser… et se remonter les manches 😉

Les bénéfices ? Faire revenir la nature en ville. Transformer des pieds d’arbres qui servent de litière en mini-jardins fleuris. Faire connaissance avec nos voisins grâce à un projet commun. Planter des espèces mellifères pour donner un coup de pouce aux abeilles

Et vous, quand est-ce que vous adoptez un coin de nature près de chez vous ?

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.