Accueil Technologies Les véhicules autonomes débarquent à Paris avec la RATP
paris

Les véhicules autonomes débarquent à Paris avec la RATP

par Louise PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Ce week-end, Jérémy et moi avons fait une petite virée dans la capitale. Coup de bol, nous avons profité du soleil tout le week-end, contrairement à ce qui était prévu. Même pas besoin de sortir le parapluie, ô joie ! Mais ce ne fut pas la seule surprise de notre séjour. En effet, alors que nous flânions le nez au vent sur le quai d’Austerlitz, nous sommes tombés nez à nez avec un genre de minibus stationné au pied d’une grande pancarte explicative de la RATP. Je précise que la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) est la société qui gère les transports en commun dans Paris : métro, RER, bus et tramway.

En nous voyant approcher, un agent nous fait de grand gestes pour nous inviter à le rejoindre: il nous présente brièvement la navette, qui est en fait un véhicule électrique et… autonome. En effet, figurez-vous que ce minibus traverse le Pont Charles de Gaulle tout seul comme un grand. Le dispositif est actuellement en test, et tout le monde peut monter dedans pour le découvrir. Si ça vous tente, alors rendez-vous tous les jours jusqu’au 7 avril, de 14h à 20h.

Infos pratiques

Le pont est toujours ouvert à la circulation, mais une voie a été réservée pour les deux navettes, qui font donc l’aller-retour entre le quai d’Austerlitz (à deux minutes de la gare du même nom) et le quai de la Rapée (à cinq minutes à pied de la gare de Lyon). Si vous êtes pressé pour attraper votre correspondance, ça peut éventuellement vous dépanner. Mais ne vous attendez pas non plus à ce que la navette file comme une flèche : on a l’impression de circuler dans une voiture qui n’arrive pas à passer la seconde. En gros, elle roule plus rapidement qu’un piéton… mais si vous trottinez à côté vous irez aussi vite. L’avantage, c’est que ce véhicule électrique n’émet pas de pollution.

A l’intérieur, un écran détaille le parcours de la navette :

Un deuxième agent nous attend dans la navette : pendant la traversée, il nous apporte quelques informations techniques. Le véhicule est guidé par GPS ; il est équipé de lasers qui détectent les obstacles. D’ici quelques mois, la RATP a prévu de tester la navette sur un parcours plus long. Celle-ci pourra alors circuler un peu plus rapidement.

Eazymile et sa navette EZ10

Ces véhicules autonomes ont été développés par la société Easymile, une entreprise française basée à Toulouse. Voici une petite vidéo de présentation de la navette EZ10 :

Cela fait un moment maintenant que l’on entend parler des véhicules autonomes. Nous sommes vraiment contents d’avoir eu l’occasion de tester cette navette sans conducteur. Elle nous a donné un petit aperçu de ce qui pourrait être l’avenir de l’automobile. Si vous êtes de passage à Paris, ne manquez pas d’y faire un tour !

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.