Accueil Technologies Adieu Google Analytics : passez à Matomo (ex-Piwik) & devenez « RGPD-compliant »
Matomo

Adieu Google Analytics : passez à Matomo (ex-Piwik) & devenez « RGPD-compliant »

par Jérémy PASTOURET

Vous avez sans doute entendu parler de la RGPD récemment. Cette loi permet une meilleure transparence de l’utilisation de vos données par des tiers, protège vos informations personnelles et vous redonne le pouvoir. Pour plus d’informations sur cette loi, lisez cet article de la CNIL.

 

Pourquoi dire adieu à Google Analytics ?

Google Analytics est un service Web gratuit mis à la disposition des internautes depuis longtemps. Il permet à des gens comme vous et moi d’analyser le trafic sur leur site, de comprendre le comportement des visiteurs et d’en savoir plus sur leur personnalité. Vous savez certainement que le business model de Google repose sur l’absorption massive de données. L’objectif : en savoir le plus possible sur tout le monde, à des fins publicitaires et commerciales.

Comme vous pouvez vous en douter, l’utilisation de cet outil n’est donc pas franchement conforme à la RGPD. Du coup, gros mic-mac en perspective : Google met désormais à la disposition de chacun des moyens plus ou moins ambigus, pour se protéger de toute action. Finalement ce sont les utilisateurs qui se retrouveront en porte-à-faux. C’est la raison pour laquelle la CNIL conseille vivement de passer à Matomo (anciennement appelé Piwik). Ou au moins de demander à chacun de vos visiteurs s’ils sont d’accord pour filer leur données à Google Analytics. A ce propos, lorsque je tombe sur des sites dans lesquels des pop-up apparaissent et me demandent mon accord pour donner mes informations à Google, je refuse systématiquement. Je pense que beaucoup d’internautes font la même chose. C’est justement la raison pour laquelle je vous invite a installer Matomo.

Voici l’article de la CNIL qui vous conseille ces différentes actions.

 

Logo Matomo

 

Qu’est-ce que Matomo (ex-Piwik) ?

Il s’agit d’une plateforme libre d’analyse du trafic sur le web. L’outil est utilisé par des particuliers, des entreprises et même les gouvernements de différents pays. Matomo vous permet de récupérer des informations à propos de vos utilisateurs. Vous aurez ainsi droit à quelques indicateurs clés de performance concernant les visites, le taux de conversion, les téléchargements, les mots-clés utilisés pour trouver votre site…

Il est également possible d’intégrer à votre site e-commerce pour analyser vos revenus, vos commandes, etc. Vous pouvez même intégrer vos logs serveur dans Matomo pour les afficher et les analyser.

Cet outil est gratuit si vous l’hébergez vous-même sur votre serveur. Sinon vous pouvez souscrire à une offre hébergée par la société qui gère Matomo. Les formules varient de 7.5€ à 41€ par mois. Si vous êtes intéressé par la version payante, voici le lien. En ce qui concerne la version gratuite, je publierai prochainement un tutoriel détaillé pour vous montrer comment l’installer.

Avec Matomo, vous êtes propriétaire de vos données, et l’outil est en conformité avec les exigences de confidentialité de vos visiteurs. Vous conservez la possibilité de voir le comportement de vos visiteurs sur votre site. La plateforme est personnalisable et extensible grâce à son API. Matomo dispose aussi d’une application mobile. Elle vous permet de suivre en temps réel sur votre smartphone le nombre de visiteurs présents sur votre site. Dernier point important : votre seule limite de données est celle de votre serveur.

 

En pratique

Si vous n’êtes pas encore entièrement convaincu, vous pouvez suivre ce lien pour voir en détails les fonctionnalités de Matomo. Vous avez même la possibilité de le tester, pour avoir une idée du résultat et de la manière dont vous pourrez vous en servir.

Voici le lien vers la démo de Matomo. Il ne vous reste plus qu’à débrancher Google Analytics de vos sites, et de nous rejoindre sur Matomo (Les Enovateurs y sont déjà convertis 😉 ).

Vous pourriez aussi aimer

7 commentaires

PASTOURET Philippe 28 mai 2018 - 19 h 42 min

Merci pour vos publications, vos articles et ce site très ludique!

Répondre
Jérémy PASTOURET 28 mai 2018 - 22 h 55 min

Merci :-).

Répondre
Kevin 24 septembre 2018 - 15 h 17 min

Bonjour et merci pour cet article très sympa !
Du coup j’en conclus qu’en utilisant Matomo (et pas d’autres cookies) on peut se passer de ce popup de consentement ?

Merci par avance pour votre réponse !

Kevin

Répondre
Jérémy PASTOURET 24 septembre 2018 - 17 h 32 min

Bonjour Kévin, tant mieux si mon article vous a été utile. Effectivement, il n’y a pas besoin de pop-up de consentement avec Matomo.

Répondre
Perrine 13 janvier 2019 - 11 h 04 min

Merci de cette synthèse bien utile.

Répondre
Perrine 15 janvier 2019 - 10 h 33 min

Que pensez-vous de l’alternative Seolyzer? Il n’est pas cité dans les articles du site de la CNIL mais est censé être compatible puisqu’avec des logs anonymes.

Répondre
Jérémy PASTOURET 5 février 2019 - 20 h 18 min

Je n’ai pas eu l’occasion de l’utiliser pour le moment mais je me pencherai sur la question prochainement.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.