Accueil Technologies Faut-il boycotter Amazon ? Partie 1 – Les bons côtés de l’entreprise
Faut-il boycotter Amazon

Faut-il boycotter Amazon ? Partie 1 – Les bons côtés de l’entreprise

par Jérémy PASTOURET

Premier article fort de l’année ! Toute l’équipe vous souhaite une excellente année 2020, sous le signe de l’écologie et des nouvelles technologies de plus en plus propres – nous l’espérons. Pendant cette période de fêtes, de nombreux repas de famille et d’amis se sont succédés, avec leur lot de discussions autour de la politique, de l’écologie, et j’en passe. A notre table, nous avons notamment échangé sur le fait de ne plus acheter sur Amazon. En tout cas, c’est un sujet qui mérite d’être approfondi. En effet, tout le monde ne possède pas forcément une vision globale de l’empire d’Amazon. Voici donc quelques infos utiles pour vos prochains débats sur ce sujet polémique.

Petit rappel sur Amazon

Amazon - Tout de A à Z

A l’origine, Amazon est une librairie en ligne. Son objectif : proposer à ses clients d’acheter tous types de livres, à un prix intéressant et surtout sans rencontrer de difficultés pour les trouver. Au fil du temps, Amazon s’est mis à proposer de plus en plus de produits. A l’heure actuelle, qu’est-ce qui n’est pas sur Amazon, je vous le demande ? On y trouve même de la nourriture.

Les bons côtés d’Amazon

Côté Consommateur

Les bons côtés d'Amazon

Amazon est devenu une machine de guerre commerciale à travers le monde entier. Les prix proposés sont très attractifs, le service client est top, la livraison est rapide. Un produit reçu ne nous plaît pas ? On peut le renvoyer aussitôt, sans coût supplémentaire. L’expérience client est au cœur de la stratégie et il n’y a rien a redire.

Côté Business

Côté Business Amazon

Les influenceurs, sites d’actualités, …

En quelques clics, il est possible de devenir un partenaire d’Amazon et de proposer des liens sponsorisés. Nous en faisons d’ailleurs partie. Comme pour le reste, Amazon ne se prend pas la tête et accepte très rapidement de nouveaux partenaires – ce qui n’est pas le cas avec d’autres enseignes, comme nous en avons fait l’expérience. Or, à mon avis, l’utilisation de liens sponsorisés constitue l’une des meilleurs manières pour se financer sans noircir l’expérience utilisateur. Comme si un commercial présentant un produit attendait simplement une commission à l’achat en paiement de son travail. Sauf que dans le cas des liens sponsorisés, la marge est plutôt faible.

La marketplace

Les artisans, les petites entreprises, les startups qui se lancent ont parfois du mal à se faire connaître, surtout au début. Les marketplaces permettent une mise en relation de ce type de commerçants (moins connus) avec des consommateurs. En ce sens, Amazon donne un coup de pouce en termes de visibilité à ces personnes. Évidemment, d’autres plateformes fonctionnent aussi avec une marketplace (par exemple la Fnac…)

L’emploi

En dépit des conditions de travail qui sont très difficiles, Amazon crée de l’emploi. Fait intéressant : il y a quelques années, on pensait que La Poste allait s’éteindre avec la généralisation des mails. Mais aujourd’hui, avec les sites e-commerces, beaucoup de livraisons sont effectuées au contraire.

Un service d’hébergement à la pointe

C’est la partie que l’on oublie très fréquemment. Pourtant Amazon gagne énormément d’argent grâce à Amazon Web Services. Il faut savoir que pour le groupe Amazon, son site e-commerce doit tourner de manière très rapide et sans interruption. Or en 2013, Amazon a perdu des millions de dollars simplement parce que le site a été indisponible entre 15 et 45 minutes. Pour remédier à ce problème, la société a construit une infrastructure technique conséquente. Sa suite logicielle est impressionnante. L’arme secrète d’Amazon consiste à proposer ces services cloud à des sociétés. C’est d’ailleurs une activité extrêmement lucrative (on parle de 8.4 milliards de dollars pour le deuxième trimestre 2019).

Alors, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Pas si sûr, comme nous le verrons dans l’article suivant qui s’intéressera au côté obscur de la firme. On en profite pour faire un petit sondage : avez-vous commandé des articles sur Amazon pendant la période des fêtes ? Répondez-nous dans les commentaires !

Summary
Faut-il boycotter Amazon ? Partie 1 - Les bons côtés de l'entreprise
Article Name
Faut-il boycotter Amazon ? Partie 1 - Les bons côtés de l'entreprise
Description
Amazon, mastodonte du commerce en ligne, est souvent au cœur de discussions polémiques. Reflet de la société de consommation, faudrait-il s'en passer ?
Author
Les Enovateurs
Les Enovateurs
https://les-enovateurs.com/wp-content/uploads/2016/06/Logo-VF-1.png

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.