Accueil Développement durable Impact du numérique : les gestes à adopter pour le minimiser
Numérique écologique

Impact du numérique : les gestes à adopter pour le minimiser

par Louise PASTOURET

Les femmes et les hommes du XXIe siècle n’ont plus la tête dans les nuages, mais sur leur écran. Au petit déjeuner, ils se servent de leur tablette pour lire les informations. Puis ils passent la journée à travailler sur un ordinateur, fixe ou portable. En rentrant du boulot, ils consultent les réseaux sociaux depuis leur smartphone. Le numérique fait partie intégrante de leurs vies, qu’il s’agisse du travail ou des loisirs.

Le nombre d’appareils en circulation a explosé, puisque chaque personne en possède désormais plusieurs. Parallèlement, les connexions et réseaux se sont développés et deviennent de plus en plus performants. Tout un écosystème dont nous dépendons au quotidien, pour trouver une recette de cuisine, atteindre une destination sans utiliser de carte routière, gérer les dépenses, etc. Celui-ci nous paraît complètement dématérialisé, pourtant il requiert de nombreuses infrastructures pour pouvoir fonctionner. Des câbles, des antennes, des box, des data centers… souvent, nous ne les voyons pas. Pourtant, elles existent bel et bien et consomment de plus en plus d’énergie.

C’est pour cela que l’impact du numérique sur l’environnement est loin d’être négligeable. Le problème, c’est qu’il ne fera que s’accroître dans les années à venir. A mesure que les technologies se perfectionnent et que les habitants de la planète s’équipent, les ressources nécessaires explosent et les émissions de CO s’emballent.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons tous adopter des gestes simples au quotidien. Il suffit de les connaître, et d’y penser lorsque nous utilisons les appareils qui nous assurent une connexion permanente au Web. En voici quelques-uns :

Limitez la consommation énergétique de vos équipements

Réduire les énergies grises

📺 Minimisez le nombre d’équipements que vous achetez. Servez-vous des labels pour les sélectionner, ou achetez-les d’occasion. Une fois que vous n’en avez plus l’usage, revendez-les ou donnez-les. En dernier recours, ne les laissez pas traîner chez vous : confiez-les à une filière de recyclage. De manière générale, prenez-en soin et faites-les réparer s’ils tombent en panne pour limiter les énergies grises.

📶 Pensez à éteindre la wifi la nuit, et lors de vos départs en vacances. Pensez également à couper les fonctionnalités supplémentaires (4G, Bluetooth, wifi, GPS…) très énergivores sur votre smartphone, dès que vous n’en avez plus besoin.

💤 Pendant une courte absence, activez le mode veille sur vos appareils. Sinon, éteignez-les et débranchez-les. Installez une multiprise à interrupteur pour vous assurer qu’une fois éteints, vos équipements ne consomment plus d’électricité.

📡 Évitez d’acheter des objets connectés. En effet, ceux-ci requièrent souvent une connexion permanente, ce qui les rend particulièrement énergivores. Sans oublier qu’ils collectent et conservent toutes sortes de données personnelles.

Utilisez le Web en toute sobriété

Diminuer l'impact du numérique

💻 Limitez le nombre de logiciels utilisés en même temps et le nombre de fenêtres / d’onglets.

⭐ Utilisez les favoris, l’historique ou les suggestions de sites gardés en mémoire. Cela permet d’éviter de faire tourner un moteur de recherche pour rien. Le but : accéder directement au site lui-même sans passer par une recherche inutile.

💌 Limitez la taille des pièces jointes dans les mails (pensez aux fichiers compressés !). Il existe également des sites de dépôt temporaire qui effectuent un nettoyage des fichiers au bout d’un certain temps (24h, 7 jours…) : par exemple Firefox Send, WeTransfer, etc. D’ailleurs, soyez vigilant sur la taille de ce que vous uploadez sur le Web en général (espace de stockage personnel sur le cloud, réseaux sociaux, site internet…). La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreux outils pour réduire le poids des images sans en altérer la qualité, comme TinyJPG.

📨 Désinscrivez-vous des emailings / newsletters que vous ne lisez plus.

💾 Limitez l’usage du cloud, en stockant localement vos fichiers. L’objectif : éviter de lancer à chaque fois des requêtes pour afficher ou télécharger le document. Mais si vous optez pour cette solution, pensez à trier et supprimer ce qui n’est plus utile au fil du temps. Enfin, saviez-vous qu’il est possible de désactiver la synchronisation automatique depuis votre smartphone ?

🎬 Pour finir, un mot sur les vidéos : il s’agit des supports les plus énergivores, et de loin ! Alors pensez à désactiver leur lecture automatique sur les plateformes que vous consultez. Si vous voulez écouter de la musique, optez plutôt pour des plateformes de streaming audio (au lieu de regarder des clips). Lors de vos déplacements, mieux vaut vous connecter à la wifi pour regarder des vidéos en wifi plutôt que d’utiliser la 4G. Enfin, dans la mesure du possible, le téléchargement est à privilégier par rapport au streaming vidéo.

Pour rédiger cet article, je me suis servie d’un guide très complet proposé par l’ADEME : La face cachée du numérique. Je vous invite à le lire : vous découvrirez de nouvelles manières de réduire votre empreinte numérique.

👉 Des questions, des remarques, des propositions ? Les commentaires sont à vous.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.