Accueil Technologies MailHog – Testez et gérez vos e-mails en cours de développement
MailHog - Tester et gérer vos e-mails en cours de développement

MailHog – Testez et gérez vos e-mails en cours de développement

par Jérémy PASTOURET
Publié : Mis à jour le

Dans la plupart des services Web, il arrive un moment où il devient nécessaire de développer un module de gestion des e-mails. Pour cela, il faut avoir un serveur de mail sous la main. Et justement, MailHog permet de mettre en place rapidement un serveur de mails pour les développeurs.

Présentation de MailHog

MailHog est un service permettant de tester la réception / l’envoi d’e-mails. Celui-ci est inspiré de MailCatcher. Le principal avantage de cet outil ? Il est simple à installer / lancer et à utiliser. De plus, ce service propose une interface graphique simple mais efficace. MailHog est un outil gratuit et Open Source. Le code source est disponible ici.

Présentation de MailHog

Problématiques des développeurs

Bannière personnes

L’envoi d’e-mails est essentiel pour un service Web : ils permettent de confirmer la création d’un compte, d’envoyer un lien pour créer un nouveau mot de passe, etc.

Mais bien souvent, pour mettre en place un système de mails, on utilise nos adresses personnelles pour vérifier l’affichage de tel ou tel mail automatique.

Le problème concerne aussi les tests automatiques : quelles boîtes mails faut-il sacrifier ?

Pour résoudre ce souci, il suffit d’utiliser un service Docker qui paramètre et installe MailHog. Ce serveur mail est aussi une solution écologique. En effet, les mails envoyés restent en local (sur la machine du développeur) au lieu de faire le tour du globe de serveur en serveur pour atterrir chez le destinataire.

Jim : l’assistant du chaos inclus dans MailHog

Bannière problème

Jim est un chaos monkey, inspiré par Netflix. Cet assistant est désactivé par défaut, mais vous pouvez l’activer si vous le souhaitez. Le but de Jim est simple : rendre votre application Web complètement folle. Lorsque votre service Web demandera à MailHog d’envoyer un e-mail, Jim se mettra à semer le chaos. Il peut potentiellement vous déconnecter et / ou limiter le nombre de connexions, rejeter votre reconnexion, refuser d’envoyer les mails…

A quoi peut servir Jim ?

Critère de Jim présent dans MailHog

Jim permet de simuler une journée en enfer pour un développeur ou un adminstrateur de serveur. Vous savez, ce genre de journée où plus rien de veut marcher, lorsqu’on perd du temps, qu’on s’épuise et que la pression s’accumule sur les épaules.

Jim sert donc d’entraînement. En l’activant, les développeurs peuvent mettre en place une stratégie de repli automatisée. Par exemple, envoyer des alertes Slack aux développeurs / administrateurs. Afficher des erreurs aux clients en leur expliquant que pour le moment aucun mail ne part, etc. Ce genre de crash test peut vraiment vous aider à l’avenir.

Conclusion

Bannière conclusion

Maintenant que vous connaissez MailHog, vous pourrez en parler pendant vos daily meetings ou réunions d’équipe afin de le mettre en place sur votre architecture de développement – voire de tests. Pour vous faciliter la vie, nous avons créé un projet d’exemple complet qui est disponible sur GitHub. Pour cette occasion, nous avons publier un article pour vous montrer les points-clés du projet. De cette manière, vous n’aurez plus d’excuse pour gérer vos mails plus efficacement – et plus écologiquement.

Pour découvrir d’autres astuces de développeur, je vous conseille cet article : Grafana – guide complet : installation et connexion à une source de données.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.